Ouvrir le menu principal
Jupiter Dolichenus, plaque de bronze (Kömlöd, Hongrie). Musée national de Hongrie, Budapest

Jupiter Dolichenus, aussi appelé Dolichenus ou encore Dolichène, est un dieu de la Rome antique importé de la région de Gaziantep en Anatolie. Un culte à mystères, de type syncrétique, lui était rendu, en mêlant le Jupiter de la religion romaine et le baalisme de la Commagène.

Sommaire

Histoire et représentationModifier

 
Sol Invictus portant la couronne radiée et Jupiter Dolichenus

Jupiter Dolichenus a pour origine le dieu hittite de l'orage et de la fertilité. Le début du culte de Dolichenus se situe dans l'ancienne ville de Dolichê, devenue Gaziantep puis Dülük, en Turquie. Pendant la période achéménide, Dolichenus est identifié au dieu Ahura Mazda. Puis la religion grecque le nomme « Zeus Oromasdès », c'est-à-dire Aramazd, et l'intègre au mithraïsme[1]. Ce culte se répand ensuite dans l'Empire romain jusqu'au IIIe siècle av. J-C et prend fin avec la chute de Dolichê devant les Sassanides.

Dolichenus est souvent représenté debout sur un taureau et tenant un labrys. Il peut être associé à Sol Invictus.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (de) A. H. Kan, Juppiter Dolichenus, Leyde, 1943.
  • Paul Merlat, Répertoire des inscriptions et monuments figurés du culte de Jupiter Dolichenus, Paris, 1951.
  • Paul Merlat, Jupiter Dolichenus. Essai d'interprétation et de synthèse (« Publications de l'Institut d'art et d'archéologie de l'université de Paris », V), Paris, Presses universitaires de France, 1960, 233 p., 35 pl. (compte rendu d'Alfred Merlin, Journal des savants, 1960, p. 160-166, en ligne).
  • (de) M. P. Speidel, Jupiter Dolichenus. Der Himmelgott auf dem Stier, Stuttgart, 1980.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier