Julien Deschamps

acteur et peintre français
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Deschamps.
Julien Deschamps
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SoissonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean Julien Deschamps, né à Paris 3e le [1] et mort à Soissons le [2], est un acteur et un peintre[3] français.

Il ne doit pas être confondu avec son homonyme contemporain, l'auteur dramatique, librettiste et chansonnier Julien Deschamps[4].

BiographieModifier

Fils d'un sculpteur, Julien Deschamps commence sa carrière au théâtre de l'Odéon en 1842 après sa sortie du Conservatoire puis obtient des rôles principaux dès 1844 dans Rebecca, un vaudeville d'Eugène Scribe représenté en décembre au théâtre du Gymnase dans le rôle de Pallavicini. Parti jouer à Saint-Pétersbourg en 1849[5], il revient en France vers 1867 et entre au théâtre de la Porte-Saint-Martin. Il apparaît ainsi dans diverses pièces du boulevard parisien jusqu'en 1874 où il tient le rôle principal dans Le Chemin de Damas de Théodore Barrière (théâtre du Vaudeville), puis il se retire dans le village de Pasly (Aisne) dont il devient le maire.

En 1885, il part avec son épouse, l'actrice Scrivana Deschamps au Tonkin pour y établir une scène de théâtre[6] et y donne quelques représentations avec elle d'une comédie, Croque-Poule, principalement à Saïgon et Haiphong[7]. Il apparaît comme personnage, avec sa femme, sur cet épisode de leur vie dans le roman Comme un parfum d'ylang-ylang en 2010[8]. Après son retour en France en 1887, il se consacre définitivement à la peinture.

Son fils Henri sera également acteur[9].

ŒuvresModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fiche de naissance n° 80/101. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil reconstitué du 3e arrondissement (ancien), fichier des naissances de 1817.
  2. Acte de décès n° 208 (vue 323/390). Archives départementales de l'Aisne en ligne, état-civil de Soissons, registre NMD de 1889.
  3. Petit manoir normand du XVIIe siècle. Musée de Soissons. Catalogue des peintures, par Émile Collet, 1894, p. 51, disponible sur Gallica.
  4. A travers Paris. L'Indépendance dramatique, 1er juillet 1868, p. 3, disponible sur Gallica.
  5. Théâtres. La Lanterne, 20 mai 1890, p. 3, disponible sur Gallica.
  6. Nominations de directeurs (saison d'hiver 1886-1887). Officiel-artiste, 25 juin 1886, p. 2, disponible sur Gallica.
  7. Claude Bourrin, Le vieux Tonkin: De 1884 à 1889, 1935, p. 26-156
  8. Paul Couturiau, Comme un parfum d'ylang-ylang, 2010 (lire le passage)
  9. Henri Deschamps. Foyers et coulisses. Palais-Royal, par Henry Burguet, 1874, p. 63, disponible sur Gallica.

Liens externesModifier