Julia Titi

fille de Titus
Julia Titi
Description de cette image, également commentée ci-après
Buste de Julia Titi - Palazzo Altemps
Naissance 64 ap. J.-C.
Décès 91 ap. J.-C.
Ascendants
Conjoint
Titus Flavius Sabinus puis pendant un temps Domitien

Julia Titi ou Julia Flavia (connue comme Julia Titi filia, ou « Julia fille de Titus ») ( - 91) était la fille de l'empereur Titus et de son épouse Marcia Furnilla.

BiographieModifier

Ses parents divorcèrent alors que Julia était encore enfant à cause des connexions de la famille de sa mère avec les opposants à Néron. En 65, après l’échec de la Conjuration de Pison, la famille de Marcia Furnilla ne fut plus dans les faveurs de Néron. Titus ne voulait rien avoir à faire avec les comploteurs et mit fin à son mariage avec Marcia. Julia fut élevée par son père. Elle naquit à Rome et Titus conquit Jérusalem alors qu’elle avait six ans.

Titus l'offrit en mariage à son frère Domitien, mais celui-ci refusa à cause de son engagement envers Domitia Longina. Elle se maria alors avec son deuxième cousin le consul Titus Flavius Sabinus.

À la mort du père et du mari de Julia, Domitien vécut avec elle « comme un mari avec son épouse »[1].

Enceinte, Julia mourut, selon une rumeur (probablement non fondée), d’un avortement forcé. Elle fut déifiée et ses cendres furent plus tard mélangées à celles de Domitien[2]

Hypothèse plus précise au sujet de son ascendanceModifier

Selon Giovanni Battista De Rossi, un de ses fils serait Titus Flavius Titianus. Le cognomen Titianus viendrait du nom de la femme de Titus Flavius Sabinus, la fille de l'empereur Titus, appelée Julia Titi. De Rossi estime que cela est cohérent avec la découverte d'une pierre tombale qu'il a faite dans la propriété où ont été creusées les catacombes de Domitilla et qui appartenait à Flavia Domitilla, une nièce des empereurs Domitien et Titus. La tombe en question rassemblait en effet les sépultures d'un frère et d'une sœur, l'un appelé Titus Flavius Sabinus, qui aurait porté le même nom que son père comme cela est avéré pour au moins quatre autres Titus Flavius Sabinus appartenant à cette branche des Flaviens[3]. Sa sœur étant appelé Titiana (probablement Flavia Titiana), nom dérivé de celui de son père pour le nomen et de celui de sa mère Julia Titi, la fille de Titus pour le cognomen[3]. Les noms « Titus Flavius » et Titiana/Titianus sont bien attestés dans cette branche familiale des Flaviens. Ainsi, une petite-fille de Titus Flavius Titianus, appelée Flavia Titiana a été l'épouse de l'empereur Pertinax.

BibliographieModifier

  • Giovanni Battista De Rossi, Bulletin d’archéologie chrétienne de M. le commandeur J.B. de Rossi
  • Christian Settipani, Continuité gentilice et Continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Linacre College, Oxford University, coll. « Prosopographica & Genealogica », , 597 p. (ISBN 1-900934-02-7)

Notes et référencesModifier

  1. Dion Cassius, Histoire romaine,67.3
  2. Suétone, Vie des Douze Césars, Domitien, 17.3
  3. a et b Giovanni Battista De Rossi, Bulletin d’archéologie chrétienne de M. le commandeur J.B. de Rossi, p. 45.

Liens externesModifier