Ouvrir le menu principal

Jules Harmand

médecin, explorateur et diplomate français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harmand.
Jules Harmand
Description de l'image Jules Harmand.jpg.
Nom de naissance François-Jules Harmand
Naissance
Saumur, Maine-et-Loire, France
Décès (à 75 ans)
Poitiers, Vienne, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Distinctions

Jules Harmand, né le à Saumur et mort le à Poitiers, est un médecin, explorateur et diplomate français [1].

Sommaire

BiographieModifier

Il découvre la Cochinchine et apprend le vietnamien dès 1866, en tant que médecin auxiliaire de la marine. Il doit repartir en France en 1870 lorsque la guerre avec la Prusse éclate. Entre 1873 et 1877, il prend part à plusieurs campagnes civiles et militaires au Tonkin et en Cochinchine, ainsi qu'à des missions d'exploration scientifiques dans la péninsule indochinoise, sur le Mékong et au Siam. Ainsi, on le retrouve accompagnant Delaporte à Angkor et, quelques mois plus tard, comme médecin, sur le fleuve Rouge, à bord de la canonnière L'Espingole commandée par l'enseigne de vaisseau Balny d'Avricourt.

Il rentre en France en 1878 où il est chargé, entre autres, de l'organisation de la section indochinoise de l'Exposition universelle de 1878. En 1881, il entame une carrière diplomatique comme consul de France à Bangkok. En août 1883, il est le signataire pour la France du premier traité de Hué, par lequel la dynastie Nguyễn accepte le protectorat français sur le Tonkin et l'Annam. Il deviendra successivement commissaire général du gouvernement au protectorat du Tonkin (1883), consul général à Calcutta (1885), gérant de la légation à Santiago (1890), chargé de reprendre les négociations frontalières avec le Siam (1894) et enfin ministre plénipotentiaire à Tōkyō (1894-1905) au moment des conflits sino-japonais puis russo-japonais.

Il était Commandeur de la Légion d'honneur[2].

Il sera également président de la Société de géographie à partir de 1912.

 
Angkor au temps de Jules Harmand et de Louis Delaporte

ÉcritsModifier

  • Jules Harmand, L'Indo-Chine française: politique et administration. Conférence faite à l'Association républicaine du centenaire de 1789, Paris, Imprimerie C. Pariset, (lire en ligne)

SourcesModifier

  • L. Aurousseau, « Jules Harmand », Bulletin de l'Ecole française d'Extrême-Orient, vol. 22,‎ , p. 402-404 (lire en ligne)
  • Geneviève Salkin-Laparra, Le triple destin de Jules Harmand: médecin, explorateur, diplomate, Paris, Economica,

Liens externesModifier