Ouvrir le menu principal
Jules Grużewski
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
POL COA Lubicz.svg
blason

Jules Grużewski né le à Kelmė, mort le à Paris 2e arrondissement, est un insurgé polonais de la révolution du 29 novembre.

BiographieModifier

Jules (Juliusz) est le fils de Jacques Grużewski (Jakub Kazimierz Grużewski (pl)) et Dorothée Sacken[1], propriétaires terrien en Samogitie, dans la région de Raseiniai.

Son père décède en 1829, et Juliusz hérite des affaires ainsi que des responsabilités familiales, puisqu'il est l'ainé des enfants.

Lorsqu'éclate l'Insurrection de novembre 1830, il prend part au conflit à la tête d'une centaine de bénévoles, et s'en remet au ordres du général Antoni Giełgud.

Le , il chasse avec sa troupe d'insurgés la garnison russe de la ville de Raseiniai (Rossieny), ce qui provoque l’insurrection de la Lituanie pour laquelle, à son tour, Émilie Plater s'impliquera.

Souhaitant fournir aux insurgés des armes, il va jusqu'à troquer sa collection numismatique personnelle (amassée depuis plusieurs générations) pour de la poudre. Il devient là-bas le principal fournisseur d'armes.

Après le conflit, il vit en exil entre France et la Suisse, mais s'attache à Paris.

Il s’associe avec François Czapek, horloger d'origine tchèque, qui souhaite, à partir de son horlogerie située à Varsovie, créer une filiale à Paris, Czapek & Cie, Place Vendôme.

L'empereur français Napoléon III aide l'entreprise qui deviendra un des fournisseur à la cour impériale. La société est liquidée en 1869.

Jules Grużewski s'éteint à l'âge de 57 ans, chez lui Rue de Port-Mahon.

Références extérieuresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Joseph Straszewicz, Les Polonais et les Polonaises de la révolution du 29 novembre 1830..., Beaulé et Jubin, (lire en ligne)