Judocus de Vos

tisserand flamand
Judocus de Vos
Biographie
Naissance
Vers entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Période d'activité
Père
Marcus de Vos (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Judocus de Vos, Jost de Vos ou Josse de Vos (1661/1662–1734) est un tisserand flamand. Il a supervisé la fabrication de nombreuses tapisseries, plusieurs commandes servant à dépeindre des évènements de la guerre de Succession d'Espagne.

Fragment de la tapisserie de la bataille de Blenheim conservée au palais de Blenheim, domaine du duc de Marlborough. À l'arrière-plan le village de Blenheim ; au centre les ruines de deux moulins à aubes que Rowe saisit pour établir une tête de pont sur la rive « française » du Nebel. L'avant-plan présente un grenadier anglais avec un drapeau français capturé.

BiographieModifier

Judocus de Vos naît en 1661 ou 1662[1]. Fils du tisserand Marcus de Vos, il prend les rênes de l'atelier à la mort de son père et augmente son activité commerciale[2]. En 1699-1700, un Espagnol commande une série de 29 tapisseries qui dépeignent des scènes du Nouveau Testament[2].

En 1705, Jacobus de Vos dirige le plus grand atelier de tissage de Bruxelles[1]. En effet, sur les 53 métiers à tisser de Bruxelles, de Vos en dirige 12, soit 6 de plus que son plus proche rival[2]. Entre 1707 et 1717, le duc de Marlborough est l'un de ses meilleurs clients[2]. En 1712, Charles VI d'Autriche commande une réédition de douze tapisseries qui détaillent le siège de Tunis de 1535[3], tâche qui prend pas moins de neuf ans à compléter à cause de la complexité des motifs[2].

Il meurt en 1734[4].

Judocus de Vos était également connu par les noms « Jost de Vos » ou « Josse de Vos »[5].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) K. Brosens, « Brussels Tapestry Producer Judocus de Vos (1661/62-1734). New Data and Design Attributions », Studies in the Decorative Arts, vol. IX, no 2,‎ , p. 58 (première page)
  2. a b c d et e (en) Thomas P. Campbell, Pascal-François Bertrand et Jeri Bapasola, Tapestry in the Baroque: Threads of Splendor, New York, Metropolitan Museum of Art, (lire en ligne), p. 451
  3. Guy Delmarcel, La tapisserie flamande du XVe au XVIIIe siècle, Lannoo Uitgeverij, (lire en ligne), p. 136
  4. (de) « de Vos, Judocus », Deutscher Nationalbibliothek,
  5. « Judocus de Vos, connu également sous le nom de Jost ou Josse de Vos », Google,

AnnexesModifier

 
The March, selon un plan de Philipp De Hondt

BibliographieModifier

  • (en) Jeri Bapisola, Threads of History: The Tapestries of Blenheim Palace, Lightmoor Press,
  • (en) K. Brosens, « Brussels Tapestry Producer Judocus de Vos (1661/62-1734). New Data and Design Attributions », Studies in the Decorative Arts, vol. IX, no 2,‎ (première page)
  • (en) Alan Wace, The Marlborough Tapestries at Blenheim Palace, Londres,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :