Ouvrir le menu principal

N'Yoka Longo

musicien congolais
(Redirigé depuis Jossart N'yoka Longo)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Longo.
Jossart N'yoka Longo
Surnom Vieux Bombas
Nom de naissance Jossart N'yoka Longo
Naissance (66 ans)
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo, Kinshasa
Genre musical Ndombolo, rumba, soukous, musique & Zaïko Langa Langa
Années actives Depuis 1969
Labels Dios Mena Sarkozy

Jossart N'yoka Longo, né le 7 septembre 1953 à Léopoldville, est un musicien congolais qui a fondé Zaïko Langa Langa avec Papa Wemba, Pépé Felly & Muanda DV...

BiographieModifier

La carrière musicale de N'yoka Longo, Jossart pour les intimes, débute à Kinshasa le 24 décembre 1969 avec la sortie du groupe musical Zaïko Langa Langa créé par un étudiant Belgicain Henri Mongombe ainsi que deux jeunes Kinois D.V. Moanda et Marcelin Bita. Il faut aussi y ajouter l'artiste N'yoka Longo (seul rescapé de l'orchestre Bel Guide, considéré comme l'ancêtre de Zaïko Langa Langa), le guitariste Manuaku Waku, surnommé jadis Pépé Felly (qui avait des séances de répétition avec Bel Guide) et le chanteur Papa Wemba (qui répétait dans Stukas du chanteur Lita Bembo).

Le chanteur N'yoka Longo est toujours resté fidèle et loyal à Zaïko Langa Langa. Très intelligent et cultivé, les autres atouts de sa personnalité sont l'humour, la patience, la ténacité, l'humilité et la solidarité. Il a fait ses études au collège Boboto (jadis Collège Albert 1er), l'une des meilleures écoles du continent africain, du quartier bourgeois de la Gombe, dans la capitale congolaise.

Succès dans les Hit-paradesModifier

Le chemin parcouru par Nyoka Longo a été généralement parsemé de succès.

En 1974, il contribue à l'exploit de Zaiko au festival musical organisé à Kinshasa à l'occasion du combat de boxe poids lourd entre Muhamed Ali et Georges Foreman, événement qui a aussi connu la participation de Michael Jackson, ses frères, Diana Ross, B.B. King, James Brown, Jhonny Pacheco...

En 1977, les spécialistes le sélectionnent dans l'orchestre national représentant son pays au Festival International des Arts Nègres à Lagos (FESTAC 77). Le jeune Nyoka Longo fait un tabac au "Square Tafawa Balewa" avec ses chansons Nalali Pongi et Amando.

En septembre 2002, tel un héros solitaire, il conduit Zaiko Langa Langa au Zenith de Paris. Nyoka Longo, propulsé au rang des stars internationales de la « rumba congolaise », possède à son actif plus de cinquante chansons et une centaine de tournée en dehors du Congo. Habitué des hit-parades, il chante surtout en lingala, mais aussi en kikongo, swahili, français et anglais.

Ses sources d'inspiration sont les valeurs sociales, historiques, culturelles des villageois et des citadins de la terre de ses ancêtres auxquelles s'ajoutent les faits sociaux de l'humanité.

DiscographieModifier

DVD & VHS ClipsModifier

  • Avis de recherche (1995)
  • Sans issue (1997)
  • Backline Lesson One (1997)
  • Zaiko Langa Langa Nkolo Mboka 6 Clips Titres Inedits (1998)
  • Nous Y Sommes (1999)
  • Poison (2000)
  • Feeling (2001)
  • Empreinte (2004)
  • Rencontres (2007)
  • Bande Annonce (2011)
  • Maman Siska (2013)
  • Eyenga 207 (2017)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Anicet Etou Nianga, Papa Wemba. La voix de la musique congolaise moderne. Contribution et odyssée, L'Harmattan, 2014, 276 p. (ISBN 9782336361222)
  • Manda Tchebwa, Terre de la chanson. La musique zaïroise hier et aujourd’hui, Louvain-la Neuve, Duculot, 1996, 366 p. (ISBN 9782801111284)
  • (en) Gary Stewart, Rumba on the River: A History of the Popular Music of the Two Congos, Verso, 2003, 436 p. (ISBN 9781859843680)

Liens externesModifier