Joseph Vitale

acteur américain
Joseph Vitale
Description de cette image, également commentée ci-après
Dans la série Mr. and Mrs. North (en)
épisode Murder on the Midway (1953)
Surnom Joe
Naissance
New York (État de New York)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 92 ans)
Los Angeles (Granada Hills, Californie)
Profession Acteur et chanteur
Films notables Un Yankee à la cour du roi Arthur
Les Massacreurs du Kansas
New York confidentiel
La Fureur des Apaches
Séries notables The Lone Ranger
Rintintin
Rintintin

Joseph Vitale, né le à New York (État de New York) et mort le à Los Angeles (quartier de Granada Hills, Californie), est un acteur et chanteur américain (parfois crédité Joseph A. Vitale ou Joe Vitale).

BiographieModifier

Joseph Vitale débute au théâtre et joue notamment à Broadway (New York), où il débute en 1927-1928 dans le drame musical Golden Dawn, sur une musique d'Emmerich Kálmán et Herbert Stothart (avec Olin Howland). Suivent trois revues jusqu'en 1933, la deuxième en 1931-1932 appartenant à la série des George White's Scandals (en).

Puis, toujours à Broadway, il joue dans quatre pièces entre 1934 et 1938, la première étant Page Miss Glory de Joseph Schrank et Philip Dunning (en) (1934-1935, avec Harry Bellaver et James Stewart. Enfin, il revient à Broadway en 1945 dans une cinquième pièce, Common Ground d'Edward Chodorov (en) (avec Luther Adler et Mary Healy).

Au cinéma, il apparaît d'abord dans trois courts métrages de 1933-1934, avant six premiers longs métrages sortis en 1944 (dont Jours de gloire de Jacques Tourneur, avec Gregory Peck et Lowell Gilmore). Ultérieurement, il contribue entre autres à des westerns, tels Les Massacreurs du Kansas d'André De Toth (1953, avec Randolph Scott et Claire Trevor) ou La Fureur des Apaches de William Witney (1964, avec Audie Murphy et Linda Lawson), le dernier de ses quarante-deux films américains, après quoi il se retire définitivement.

Mentionnons également Un Yankee à la cour du roi Arthur de Tay Garnett (1949, avec Bing Crosby et Rhonda Fleming), ainsi que New York confidentiel de Russell Rouse (1955, avec Broderick Crawford et Richard Conte).

À la télévision américaine, il collabore à trente-sept séries (souvent de western), la première en 1951 ; la dernière est Monsieur Ed, le cheval qui parle (un épisode, 1964). Entretemps, citons The Lone Ranger (quatre épisodes, 1955-1957), Rintintin (quatre épisodes, 1957-1958) et Rawhide (son avant-dernière série, trois épisodes, 1960-1964).

Joseph Vitale meurt trente ans après son retrait des écrans, en 1994, à 92 ans.

Théâtre à Broadway (intégrale)Modifier

Filmographie partielleModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

(séries)

Liens externesModifier