Ouvrir le menu principal

Joseph Pierre Lafontaine

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafontaine.

Joseph Pierre Lafontaine
Naissance 21 mars 1792
Moscou
Décès 15 avril 1858 (à 66 ans)
Neuilly-sur-Seine
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1811-1848
Commandement 62e Régiment d'Infanterie
Conflits Campagne de Russie
Faits d'armes Bataille de la Bérézina Bataille de Ligny
Distinctions Légion d'honneur
Autres fonctions Parlementaire
Famille Son frère, W. Lafontaine (1796-1861), auteur dramatique

Joseph Pierre Lafontaine né à Moscou le et mort le à Neuilly-sur-Seine), est un officier général et parlementaire libéral français.

Il est le frère de l'auteur dramatique Jean-Joseph-Baptiste Lafontaine dit W. Lafontaine (1796-1861).

BiographieModifier

Il entra à 17 ans à l'École de Saint-Cyr. Sous-lieutenant au 12e Régiment d'Infanterie de Ligne en 1811, il fit la campagne de Russie, fut fait lieutenant au Kremlin, capitaine à la Bérésina, aide-de-camp du général Gérard en 1813, et chevalier de la Légion d'honneur le 21 juin de la même année.

Après s'être distingué à Leipzig et dans plusieurs autres rencontres, il sauva la vie au général Gérard à Ligny, et se couvrit de gloire dans ces journées.

Le 20 octobre 1815, il fut mis en non-activité.

La vie politique du général Lafontaine commence en 1820. Établi à Dijon, il se mit à la tête de l'opposition avancée. Les vengeances du pouvoir ne se firent pas attendre : Prison, réforme sans traitement, grosses amendes, rien n'y manqua. Aussi, la Révolution de 1830 le trouva-t-elle en veine de zèle et de patriotisme. Attaché, en 1830, au maréchal Gérard, en qualité d'aide-de-camp, il se distingua particulièrement au siège d'Anvers.

En 1837, il passa en Afrique, y commanda le 62e de Ligne, prit part à l'expédition de la Tafna et à toutes celles de la campagne, et fut mis à l'ordre du jour de l'armée.

Après vingt actions d'éclat, il fut nommé maréchal-de-camp, et dut rentrer en France en 1841, par suite d'une ophthalmie qui l'avait repris pour la troisième fois.

Il commandait le 1er mai 1848 le département de la Nièvre.

Il fut élu, après cette époque, membre de l'Assemblée nationale constituante et élevé, le 12 juin 1848, au grade de général de division.

SourceModifier