Ouvrir le menu principal
José Suárez
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Oviedo ou Trubia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
Aller ou Moreda de AllerVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Nom dans la langue maternelle
José Lisardo Suárez SánchezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
José Lisardo Suárez SánchezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Conflit

José Lisardo Suárez Sánchez, mieux connu sous José Suárez, né le 19 septembre 1919 à Trubia (commune d'Oviedo, Asturies) et mort le 6 août 1981 à Moreda de Aller (Espagne)[1], est un acteur espagnol.

BiographieModifier

À la suite de la maladie du père, la famille Suárez s’installe à Oviedo, et déménage ensuite à Logroño, une ville du nord de l'Espagne sur l'Ebre où José étudie dans un institut tenus par les frères maristes des écoles.

José Suárez travaillait pour la Feve, la compagnie de chemin de fer de voies étroites locale. C’est d'ailleurs au cours de son activité professionnelle qu'il rencontre le réalisateur Gonzalo Delgrás qui lui confie un rôle dans une histoire d'amour Altar Mayor (1943), à côté de María Dolores Pradera et il commence ainsi sa carrière cinématographique en interprétant le rôle d'un campesino asturien dans les décors traditionnel des Pics d'Europe et de Covadonga.

En 1954, il joue dans un film policier intitulé ¿crimen imposible? (crimes impossibles ?) de César Fernández Ardavín aux côtés de Silvia Morgan, il est récompensé à la suite de ce film comme le meilleur acteur espagnol. Mais José Suárez est surtout révélé avec Grand-rue (Calle Mayor) de Juan Antonio Bardem, un film franco-espagnol réalisé par Juan Antonio Bardem sorti dans les salles en 1956 où il joue le rôle d'un mauvais garçon d'une petite ville de province. En 1954, il fut considéré comme l'un des 4 acteurs les plus populaires espagnol avec Fernando Fernán-Gómez, Francisco Rabal et Jorge Mistral[2]

Après une période cinématographique assez intense, José Suárez reçoit de moins en moins de rôles intéressants, il participe en 1972 au tournage de Marianella d'Angelino Fons, qui l'un de ses derniers rôles où il interprète le rôle d'un médecin qui guérit de sa cécité le fils d'un industriel minier mais provoquant la mort de Marianela, interprétée par l'actrice et chanteuse espagnole Rocío Dúrcal (1944-2006), dans l’adaptation de l’œuvre de Benito Pérez Galdós.

José Suárez exploite également une salle de cinéma sur la place de Moreda de Aller, municipalité où son épouse est d'ailleurs originaire. Il aura avec elle une fille (Maria Eugenia Suárez Vazquez) qui continuera à exploiter cette salle après son décès.

José Suárez préside pendant plusieurs années le groupe des acteurs au sein du Syndicat National et de la Mutuelle des artistes.

Il devint également le maire de la municipalité asturienne de Aller et chef du Movimiento Nacional sous le régime de Franco.

Il y meurt le 6 août 1981.

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier