Ouvrir le menu principal

José Luis Bote
Présentation
Nom de naissance José Luis Bote Romo
Apodo José Luis Bote
Naissance
Madrid
Nationalité Espagnol
Carrière
Alternative 22 septembre 1987 à Villaviciosa de Odón (Madrid), parrain, Joselito (José Miguel Arroyo Delgado), témoin, El Fundi
Confirmation d'alternative 22 mai 1988 à Madrid, parrain, Joselito (José Miguel Arroyo Delgado), témoin, El Fundi
Fin de carrière 2006

José Luis Bote né le à Madrid, est un matador espagnol. Il est issu de l'école taurine de Madrid[1].

Présentation et carrièreModifier

Sa première novillada piquée a lieu en 1984 après une brillante carrière de novillero aux côtés de ses amis « El Fundi » et « Joselito ».

Le 25 juillet 1985, il se présente à Madrid en novillada piquée avec Manuel de Paz et Ricardo Sanchez devant des novillos de l'élevage du comte de Mayalde[1].

Il prend son alternative le 22 septembre 1987 à Villaviciosa de Odón près de Madrid avec pour parrain « Joselito », et pour témoin, « El Fundi » devant des taureaux de l'élevage de Manuel San Román. C'est un beau succès avec deux et une oreilles. Il confirme l'année suivante à Las Ventas le 22 mai 1988 avec le même parrain et le même témoin devant du bétail de l'élevage Sayalero y Bandrés[1].

En France il débute à Céret le 16 juillet 1989 en compagnie de Nimeño II et de José Luis Palomar[1].

Une grave blessure reçue en 1992 à Madrid l'éloigne des ruedos pendant deux ans. Son retour paraît compromis, mais Bote recommence avec courage et il fait ses débuts en Équateur à Riobamba le 24 avril 1994 dans une corrida mixte. Il confirme à Mexico le 1er janvier 1996 dans une corrida mixte avec Manolo Arruza comme parrain, et Alejandro Silveti comme témoin. La même année, il remporte un beau succès à Aguascalientes (Mexique, État d'Aguascalientes)[1].

Considéré comme un torero courageux, qui n'aura jamais eu peur d'affronter les taureaux réputés durs, il a fait une carrière honnête, sans toutefois atteindre le rang de figura. Il s'est retiré en 2006. Il donne des cours à l'école taurine de la fondation « El Juli »[2]

BibliographieModifier

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 2221092465)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Voir aussiModifier