José-Jimenez Aranda

peintre espagnol
José Jiménez Aranda
José Jiménez Aranda, autorretrato.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
SévilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de San Fernando de Seville (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Académie royale des beaux-arts de Sainte-Isabelle de Hongrie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Académie royale des beaux-arts de Sainte-Isabelle de Hongrie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Académie royale des beaux-arts de Sainte-Isabelle de Hongrie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres
Eduardo Cano, Manuel Cabral Aguado Bejarano (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Distinction

José-Jimenez Aranda, né à Séville le et mort dans la même ville le , est un peintre espagnol, frère des peintres Luis Jiménez Aranda et Manuel Jiménez Aranda.

BiographieModifier

Élève de Manuel Cabral et de Eduardo Cano de la Peña, il entre en 1851à la Real Academia de Bellas Artes de Santa Isabel de Hungría (en) de Séville.

Il obtient en 1882 une médaille de 3e classe au Salon des artistes français puis à l'Exposition universelle de Paris de 1889 la médaille d'or. A l'Exposition universelle de 1900, il reçoit de nouveau la médaille d'or et au Salon des artistes français, une médaille de 2e classe.

Son œuvre la plus célèbre, Sermon dans la cour des orangers à la cathédrale de Séville est conservée au musée de Boston. Les Bibliophiles et Un accident pendant la course des taureaux ont aussi été remarqués.

GalerieModifier

BibliographieModifier

  • Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, Tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 45  

Liens externesModifier