Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Jonathan Hill

homme politique britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hill.

Jonathan Hopkin Hill, né le à Londres, baron Hill d'Oareford, est un homme politique britannique membre du Parti conservateur[1].

Jonathan Hill
Jonathan Hill en février 2015.
Jonathan Hill en février 2015.
Fonctions
Commissaire européen à la Stabilité financière, aux Services financiers et à l'Union du marché des capitaux

(1 an, 8 mois et 15 jours)
Président Jean-Claude Juncker
Gouvernement Commission Juncker
Prédécesseur Michel Barnier
(Marché intérieur et aux Services)
Successeur Valdis Dombrovskis
Leader de la Chambre des lords
Chancelier du duché de Lancastre

(1 an, 6 mois et 8 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I
Prédécesseur Thomas Galbraith, 2e baron Strathclyde
Successeur Baronne Stowell (Leader de la Chambre des lords)
Oliver Letwin (Chancelier du duché de Lancastre)
Sous-secrétaire d'État parlementaire aux Écoles

(2 ans, 7 mois et 25 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I
Prédécesseur Diana Johnson
Successeur Baron Nash
Biographie
Nom de naissance Jonathan Hopkin Hill
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Londres
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Conjoint Alexandra Nettelfield
Enfants 3
Diplômé de Trinity College (Cambridge)
Religion Christianisme

Jonathan Hill
Leaders de la Chambre des lords

Il est leader de la Chambre des lords et chancelier du duché de Lancastre sous la primature de David Cameron, de 2013 à 2014. Nommé commissaire européen à la Stabilité financière, aux Services financiers et à l'Union du marché des capitaux en 2014, il démissionne en 2016[2] suite à la victoire du « oui » au référendum britannique sur la sortie de l'Union Européenne. « J’en ai discuté avec le président de la Commission il y a quelques semaines » annonce-t-il dans sa lettre démission. « Je ne crois pas qu’il soit juste de continuer comme commissaire britannique comme si rien ne s’était passé »[3].

Sommaire

BiographieModifier

Après avoir poursuivi ses études secondaires à l'école de Highgate au nord de Londres, il étudie l'histoire au Trinity College de l'université de Cambridge où il reçoit un Master of Arts.

En 2010, Hill est créé pair à vie (Life Peer) en tant que baron Hill d'Oareford, et entre le même jour à la Chambre des lords où il occupe le poste de ministre parlementaire pour les Écoles dans le département de l'Éducation. Depuis 2013, il servit comme leader de la Chambre des lords et chancelier du duché de Lancastre.

Le , Lord Hill est choisi par le Premier ministre David Cameron pour siéger à la Commission européenne[4]. Sa nomination suscite de nombreuses critiques du fait de son profil technocratique, d'un manque d'expérience apparent dans le domaine économique et financier[5] et de ses prises de position très hostiles à l'Union européenne. Néanmoins, le , Jean-Claude Juncker le nomme commissaire à la Stabilité financière, aux Services financiers et à l'Union du marché des capitaux[6],[7].

Le 25 juin 2016, à la suite du référendum britannique sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, Jonathan Hill annonce sa démission. Il reste toutefois en fonction le temps de son remplacement ou du transfert de son portefeuille à un autre commissaire[8].

Distinctions honorifiquesModifier

NotesModifier

  1. www.parliament.uk.
  2. « Après le « Brexit », le commissaire européen britannique Jonathan Hill démissionne », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. Nicolas Gros-Verheyde, « Le commissaire britannique Lord Hill démissionne. Un geste élégant », sur B2 - Bruxelles2, (consulté le 29 juin 2016).
  4. « Jonathan Hill to be UK’s commissioner », europeanvoice.com, 15 juillet 2014.
  5. Marc Roche, « Un fidèle de M. Cameron représentera Londres à Bruxelles », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Lord Hill wins financial services post in new European Commission », telegraph.co.uk, 10 septembre 2014.
  7. « UK's Lord Hill approved for top EU job after questioning », bbc.co.uk, 8 octobre 2014.
  8. (en) Alistair MacDonald, « Britain's EU commissioner, finance chief Hill, says resigning », Reuters,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier