Ouvrir le menu principal

John Wake (1er baron Wake de Liddell)

baron anglais

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Wake.

John Wake
Titre Baron Wake de Liddell
(1295 - 1300)
Successeur Thomas Wake
Conflits Guerres d'indépendance de l'Écosse
Faits d'armes Bataille de Falkirk
Biographie
Naissance
Décès vers 10 avril 1300
Père Baldwin Wake
Mère Hawise de Quincy
Conjoint Jeanne de Fiennes
Enfants Thomas Wake
John Wake
Marguerite Wake

Image illustrative de l’article John Wake (1er baron Wake de Liddell)

John Wake (1268 – vers le 10 avril 1300), 1er baron Wake de Liddell, est un baron anglais.

BiographieModifier

Né vraisemblablement en 1268, John Wake est le second fils de Baldwin Wake et d'Hawise de Quincy. Il a une ascendance assez prestigieuse, car il est notamment l'arrière-petit-fils du prince de Galles Llywelyn le Grand et de Jeanne d'Angleterre, fille illégitime du roi d'Angleterre Jean sans Terre. Il prétend par ailleurs être un descendant d'Hereward l'Exilé par sa seconde épouse Alftruda.

John Wake est finalement l'héritier des biens paternels lorsque celui-ci meurt en 1282. Encore mineur, il est placé jusqu'à sa majorité, alors fixée à 21 ans, sous la tutelle d'Edmond de Cornouailles[1], cousin du roi Édouard Ier d'Angleterre. Le 24 juin 1295, il est convoqué par le roi pour assister au Parlement sous le titre de baron Wake de Liddell et assistera aux Parlements suivants sous ce même titre.

Entre 1288 et 1297, Wake sert à maintes reprises en Guyenne, alors possession continentale des Plantagenêts. En 1297, il est nommé gardien des Marches dans le secteur du Cumberland et du Westmorland. Il prend ainsi part aux campagnes militaires du roi d'Angleterre en Écosse. Le 22 juillet 1298, il est présent à l'éclatante victoire anglaise à Falkirk, où les armées écossaises de William Wallace sont sèchement écrasées.

Mariage et descendanceModifier

Il épouse avant le 24 septembre 1291 Jeanne de Fiennes, fille de Guillaume de Fiennes et de Blanche de Brienne. Leur union produit au moins trois enfants :

RéférencesModifier

BibliographieModifier