John Tyndall (homme politique)

personnalité politique britannique
John Tyndall
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
HoveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Langley Park School for Boys (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Partis politiques
League of Empire Loyalists (en) (-)
Parti national-travailliste (Royaume-Uni, 1957) (-)
British National Party (en) (-)
National Socialist Movement (en) (-)
Parti national britannique (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Idéologie

John Hutchyns Tyndall, né le à Exeter, mort le (à 71 ans) à Hove (Angleterre), est un homme politique britannique d'extrême droite, essentiellement connu comme dirigeant du National Front dans les années 1970 et fondateur du British National Party dans les années 1980[1].

BiographieModifier

John Tyndall naît à Exeter, dans le comté du Devon, le . Fils du gardien de St George's House, un hôtel du YMCA à Southwark, il grandit à Londres. Il est apparenté au célèbre traducteur de la Bible William Tyndale et l'arrière-petit-fils de John Tyndall, le physicien irlandais dont les ancêtres avaient émigré vers le comté de Waterford en Irlande au XVIe siècle[2],[3].

Carrière politiqueModifier


Résultats électorauxModifier

Chambres des communesModifier

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Générales de 1979 Hackney South and Shoreditch BNF 1 958 7,6 Échec
Générales de 1992 Bow and Poplar BNP 1 107 3,0 Échec
Partielle de 1994 Dagenham BNP 1 511 7,0 Échec
Générales de 1997 Poplar and Canning Town BNP 2 849 7,2 Échec
Générales de 2001 Mitcham and Morden BNP 642 1,7 Échec

Parlement européenModifier

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Européennes de 1999 Londres BNP 17 960 1,6 Échec

BibliographieModifier

  • The Authoritarian State, 1967. OCLC 43505111
  • Death in the Lebanon, Londres, G. Bles, 1971. (ISBN 071380291X)
  • Six Principles of Nationalism, 1966.
  • The case for economic nationalism, Croydon, National Front Policy Committee, 1975. (ISBN 0905109007)
  • The Eleventh Hour: A call for British Rebirth, Londres, Albion Press, 1988. (ISBN 0951368605)

Notes et référencesModifier

  1. faire-part de John Tyndall, The Guardian, 19 juillet 2005. Consulté le 1er mars 2007.
  2. « John Tyndall Obituary », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.
  3. « John Tyndall », Daily Telegraph, 20 juillet 2005.

Liens externesModifier