Ouvrir le menu principal

John Morley

politicien britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morley.
John Morley
Morley-John-Viscount.jpg
Fonctions
Lord président du Conseil
-
Membre du 28e Parlement du Royaume-Uni (d)
Montrose Burghs (en)
-
Membre du 27e Parlement du Royaume-Uni (d)
Montrose Burghs (en)
-
Membre du 26e Parlement du Royaume-Uni (d)
Montrose Burghs (en)
-
Membre du 25e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle-upon-Tyne (en)
-
Membre du 24e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle-upon-Tyne (en)
-
Membre du 23e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle-upon-Tyne (en)
-
Membre du 22e Parlement du Royaume-Uni (d)
Newcastle-upon-Tyne (en)
-
Membre du Conseil privé d'Irlande
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Secrétaire d'État à l'Inde
St John Brodrick (en)
Secrétaire en chef de l'Irlande
William Henry Smith (en)
Titre de noblesse
Vicomte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
Titre honorifique
Le très honorable

John Morley (né le à Blackburn et décédé le ) est un homme politique libéral et homme de lettres britannique.

Il commença sa carrière comme rédacteur en chef de la Pall Mall Gazette avant d'être élu au parlement britannique en 1883. Il fut secrétaire en chef pour l'Irlande en 1886 et en 1892-1895 ; secrétaire d'État à l'Inde en 1905-1906 puis en 1911 ; Lord Président du Conseil en 1910-1914. Il reçut l'ordre du Mérite à sa création en 1902 et fut fait vicomte Morley de Blackburn en 1908.

BiographieModifier

Fils d'un médecin de Blackburn, il fit ses études au Cheltenham College puis au Lincoln College. Sa famille le destinait à devenir pasteur méthodiste et lui coupa tout soutien financier quand il renonça à la prêtrise. Il commença alors à écrire (comptes-rendus, articles, essais pour de nombreux périodiques) pour vivre et réussit à entrer au barreau mais il n'exerça jamais son métier d'avocat.

En 1869, il fut appelé pour sauver le Morning Star fondé douze ans plus tôt par Richard Cobden et John Bright pour diffuser les idées radicales. Il n'y réussit pas. Pour cette raison, il fut réticent lorsque la rédaction en chef de la Pall Mall Gazette lui fut proposée en 1880.

Carrière politiqueModifier

Vie littéraireModifier

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Morley's Life of Burke », Saturday Review of Politics, Literature, Science and Art, vol. 48, no 1242,‎ , p. 208–209 (lire en ligne)
  2. « Morley's Life of Cobden », Saturday Review of Politics, Literature, Science and Art, vol. 52, no 1360,‎ , p. 637–639 (lire en ligne)