John Middleton (1er comte de Middleton)

John Middleton, 1er comte de Middleton (c. 1608 - ) est un soldat professionnel et mercenaire du Kincardineshire en Écosse. Commençant sa carrière dans la guerre de Trente Ans, pendant les Guerres des Trois Royaumes il combat pour les covenantaires et les parlementaires jusqu'en 1648, date à laquelle il change de camp pour les royalistes.

John Middleton
Image dans Infobox.
Fonctions
Officier
Membre du Parlement d'Écosse
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Robert Middleton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Helen Strachan (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Grizel Durham (d) (depuis )
Lady Martha Carey (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles Middleton
Lady Grizel Middleton (d)
Lady Helen Middleton (d)
John Middleton (d)
Lady Elizabeth Spelman (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme

L'un de ses collègues dans les Guerres des évêques de 1639 à 1640 est Montrose, qui devient plus tard royaliste. Malgré leurs origines et leurs points de vue similaires, Middleton le poursuit avec une vigueur considérable, apparemment parce que son père est décédé lorsque les hommes de Montrose ont mis le feu à sa maison [1].

Middleton soutient les royalistes dans les deuxième et troisième guerres civiles anglaises et participe à l'insurrection de Glencairn en 1654. Récompensé en étant nommé Lord Haut-Commissaire au Parlement d'Écosse après la restauration Stuart de 1660, il se brouille avec ses collègues politiques et est démis de ses fonctions en 1663.

Cependant, considéré par Charles II comme un soldat capable et fiable, il est récompensé par deux commandements stratégiques clés, d'abord le château de Rochester, puis la possession anglaise de Tanger où il meurt en juillet 1674.

JeunesseModifier

Né vers 1608, John est le fils aîné de Robert Middleton de Caldhame et de son épouse Catherine Strachan ; son frère cadet Alexander et son neveu George ont tous deux exercé les fonctions de directeur du King's College, d'Aberdeen, grand oncle de John Middleton (1678-1739) ; et arrière-arrière-oncle de Charles Middleton (1er baron Barham) [2].

Carrière militaireModifier

Au début de sa vie, Middleton sert comme soldat en France ; plus tard, il combat contre Charles Ier en Angleterre et en Écosse, étant particulièrement important à la bataille de Philiphaugh et dans d'autres opérations contre James Graham (1er marquis de Montrose).

Middleton occupe un haut commandement dans l'armée d'Engager qui prend part à la deuxième guerre civile anglaise et est fait prisonnier à la bataille de Preston en août 1648. Il rejoint Charles II à son arrivée en Écosse en 1650 pour être couronné, mais se brouille avec le parti au pouvoir Kirk et est contraint de faire pénitence publique à Dundee. Il commande la cavalerie royaliste à la bataille de Worcester en août 1651 et est capturé avant de s'échapper à Paris [1].

En 1653, Middleton est choisi pour diriger le Soulèvement de Glencairn et il atteint l'Écosse en février 1654, mais les participants sont profondément divisés et la révolte se termine par une défaite à la bataille de Dalnaspidal en juillet [3]. Il reste en Écosse jusqu'en 1655 quand il rejoint la cour exilée et est créé comte de Middleton en 1656, avec le titre subsidiaire de Lord Clermont et Fettercairn .

Carrière politiqueModifier

À la suite de la restauration Stuart en mai 1660, Middleton est nommé commandant en chef des troupes en Écosse et Lord Haut-Commissaire au Parlement d'Écosse, qu'il ouvre en janvier 1661. Son royalisme extrême conduit à une lutte politique avec le comte de Lauderdale et en 1663, il est privé de ses fonctions [1]. Il exerce ensuite les fonctions de lieutenant-général de la milice du Kent et de gouverneur du château de Rochester de 1663 à 1668, avant d'être nommé gouverneur de Tanger anglais en 1670, acquis lorsque Charles épouse Catherine de Bragance. il y meurt le 3 juillet 1674 des suites de blessures subies en tombant dans les escaliers après une beuverie [4].

FamilleModifier

John Middleton épouse (contrat juillet 1639), Grizel Durham, décédée en septembre 1666. Ils ont cinq enfants ensemble :

Il se remarie à Lady Martha Carey (1635/6-1706), le 16 décembre 1667 à St. Andrew's, Holborn, fille de Henry Carey (2e comte de Monmouth) et de sa femme Martha Cranfield. Ils ont deux enfants :

  • John Middleton (1668-1696). Décédé célibataire sans descendance.
  • Lady Elizabeth Middleton (1672-1748), épouse William Spelman.

RéférencesModifier

  1. a b et c Fugrol 2004.
  2. M. R. R. M'Gilchrist Gilchrist, Sir James Balfour Paul ed., The Scots Peerage, volume VI (Edinburgh, 1909) pages 177–180.
  3. Royle 2004.
  4. Thomson 2018, p. 181.

SourcesModifier

Liens externesModifier