John Greenwood (artiste)

peintre américain

John Greenwood, né à Boston (États-Unis) en 1727 et mort à Kent (Royaume-Uni) en 1792, est un portraitiste et graveur américain.

John Greenwood
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Samuel Greenwood (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mary Devereux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
John Danforth Greenwood (d) (petit-fils)
Elizabeth Greenwood (en) (arrière-arrière-petite-fille)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Œuvres principales
Portrait d'un officier en mer avec une lunette en main (d), Sea Captains Carousing in Surinam (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

John Greenwood naît le à Boston, aux États-Unis[1].

Il est l'apprenti du peintre et graveur Thomas Johnston (en) de 1742 à 1745. Il réalise sous sa tutelle plusieurs copies d'œuvres anglaises. En plus des portraits, Greenwood peint plusieurs tableaux satiriques.

Greenwood quitte Boston en 1752 et part d'abord pour la colonie néerlandaise de Surinam, puis Paris et l'Angleterre. Il s'installe un temps à Amsterdam pour y apprendre l'art de la manière noire. Il y est par ailleurs documenté comme étant un membre de l'Académie de dessin d'Amsterdam en 1758, de la main de Jacob Otten Husly[2].

Dans les années 1770, William Baillie lui achète la plaque en cuivre originale de La Pièce aux cent florins de Rembrandt pour la restaurer et en faire des copies[3].

Alors en visite dans le Kent, en Angleterre, John Greenwood meurt à Margate le [1].

ŒuvreModifier

 
Sea Captains Carousing in Surinam (1755).
 
Portrait d'un homme inconnu (vers 1745-1752)

L'une des œuvres les plus connues de Greenwood est Sea Captains Carousing in Surinam (1755), une scène de genre où plusieurs commerçants importants de Rhode Island sont soûls, dont les signataires de la Déclaration d'indépendance des États-Unis l'homme politique Stephen Hopkins, les gouverneurs Joseph Wanton (en) et Nicholas Cooke (en), ainsi que l'amiral Esek Hopkins.

Sélection de portraits, conservés au Historic New England (en), à Boston :

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (nl) Roeland van Eijnden et Adriaan van der Willigen, « John Greenwood », dans Geschiedenis der Vaderlandsche Schilderkunst : sedert de helft der XVIII eeuw, Haarlem, A. Loosjes, Pz., (lire en ligne), p. 202-204  
  • (en) William Dunlap, A History of the Rise and Progress of the Arts of Design in the United States, vol. 3, C.E. Goodspeed & Company, (lire en ligne), p. 304
  • (en) VV AA, John Singleton Copley in America, New York, Metropolitan Museum of Art, , 348 p. (OCLC 893698651, lire en ligne)
  • (en) « Greenwood, John (1727-1792) », dans Dictionary of National Biography, vol. 23, (lire sur Wikisource), p. 85-86.

Liens externesModifier