John Abell

John Abell
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Mouvement
Tessiture
Instrument
Genre artistique

John Abell (né dans l'Aberdeenshire en 1653, et mort à Cambridge vers 1724) est un contre-ténor, luthiste, violoniste et compositeur écossais.

BiographieModifier

La première mention du nom de John Abell apparaît en 1679 lorsqu’il est admis comme musicien extraordinaire à la Chapel Royal. Vers la même époque, il fait partie des musiciens – comme luthiste, chanteur et violoniste – du King’s Private Music. Diplômé de l’université de Cambridge en 1684, il effectue un voyage d'études en Italie, peut-être dans le cadre d'une mission diplomatique secrète[1], puis, à cause de ses sympathies catholiques, fuit en 1688 la Glorieuse Révolution qui éclate en Angleterre pour se réfugier en France, aux Pays-Bas, en Allemagne (Hanovre, Celle, Berlin,...) et en Pologne, faisant partout apprécier sa remarquable voix, pour ne rentrer en Angleterre qu'en 1700.

Cette année-là, il chante le rôle principal dans Le Jugement de Pâris de Daniel Purcell.

En 1703, il faisait partie de la Maison du duc d’Ormonde, vice-roi d’Irlande. L’année suivante le voit revenir à Londres où il se produit sporadiquement jusqu’en 1716.

Il reste connu dans l’histoire de la musique comme interprète, en particulier comme chanteur. S’il a publié plusieurs recueils de chansons (généralement influencées par le style italien), ces dernières ont – d’après Ian Spink – peu d’envergure et parviennent rarement à dépasser une certaine superficialité [2].

Ses œuvresModifier

  • Les Airs d'Abell pour le concert, Londres, 1701
  • A Collection of Songs in Several Languages, Londres, 1701
  • A Collection of Songs in English, Londres, 1701
  • A Choice Collection of Italian Ayres, for all sorts of voices, violin and flute, Londres, 1703

BibliographieModifier

  • Farmer, H.G., « John Abell », dans : Hinrichsen’s Music Year Book, VII, 1952, p. 445-456.
  • Spink, Ian, English Song: Dowland to Purcell, London, 1974, p. 257 sq.
  • Spink, Ian, « Abell, John (i) », dans : The New Grove Dictionary of Music and Musicians, London-New York, 1980, vol. 1, p. 15-16.
  • Davidsson, Ake, « Abell, John », dans : Die Musik in Geschichte und Gegenwart, Kassel-Basel, 1989, vol. 15, col. 7-8.

Notes et référencesModifier

  1. Roger Blanchard et Roland de Candé, Dieux et divas de l'opéra, Plon, , p.294
  2. Spink, Ian, « Abell, John (i) », dans : The New Grove Dictionary of Music and Musicians, London-New York, 1980, vol. 1, p. 15-16 et Davidsson, Ake, « Abell, John », dans : Die Musik in Geschichte und Gegenwart, Kassel-Basel, 1989, vol. 15, col. 7-8.

Liens externesModifier