Johannes Angermuller

linguiste allemand
Johannes Angermuller
JohannesAngermuller.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Johannes Angermüller
Nationalité
Allemande
Activité

Johannes Angermuller est actuellement Professeur du discours, langues et linguistique appliquée à l'Open University. Il est également associé au Centre de Linguistique appliquée de l'Université de Warwick (Royaume-Uni) et chercheur au laboratoire CEMS/IMM (Centre d'Étude des Mouvements Sociaux, Institut Marcel Mauss) de l'EHESS. Spécialiste de l’analyse du discours en linguistique et sociologie, il était aussi le directeur des équipes ERC DISCONEX et INTAC.

BiographieModifier

Né en 1973, il a grandi à Erlangen, une ville franconienne du sud de l’Allemagne. Ses parents sont mathématiciens mais c’est la découverte de James Joyce qui l’amène à s’intéresser au sens et au langage. Après avoir étudié à l’Université de Duke (États-Unis) et à l’Université de Saint-Pétersbourg (Russie), il obtient un master en sociologie, histoire et anglais de l’Université d’Erlangen-Nuremberg (Allemagne). À Duke il fait la connaissance de Fredric Jameson, qui est à l’origine de sa passion pour la (French) Theory[1]. Puis, pendant son doctorat, c'est son Directeur, Dominique Maingueneau qui l’initie à l’analyse du discours[2]. De 1999 à 2009, il est maître de conférences à l’Université de Magdeburg en Allemagne de l’Est. En 2003, il soutient une thèse binationale en analyse du discours (Université de Paris Est, Créteil) et sociologie (Université de Magdebourg)[3]. De 2009 à 2012, il enseigne en tant que Professeur (W1) en Sociologie de l’Éducation Supérieure à l’Université de Mayence (Allemagne). En 2012, il est nommé Professeur du discours au Centre de Linguistique Appliquée à l'université de Warwick, située près de Coventry, entre Londres et Birmingham (Royaume-Uni). Il rejoint le Centre d’Étude des Mouvements Sociaux à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris[4]. À cette période, il supprime l’umlaut de son nom de famille, mais ses publications les plus anciennes sont encore signées “Angermüller”.

Travaux et recherchesModifier

Les préoccupations d'Angermuller s'inscrivent à l'intersection de la sociologie et de la linguistique, en analyse du discours, sociologie des sciences et poststructuralisme plus particulièrement dont il est spécialiste. En sociologie, ses travaux s'intéressent à la construction discursive de l’ordre social. Dans la lignée de la linguistique de l’énonciation et de la pragmatique, ses travaux en sociologie portent sur les discours académiques et politiques, notamment sur le lien entre pouvoir, savoir et subjectivité. Formé à l’analyse du discours “à la française” et aux traditions qualitatives des sciences sociales allemandes et américaines, il conçoit le discours comme une pratique de positionnement qui participe à la construction de l’ordre social[5]

Il était responsable des équipess de recherche DISCONEX et INTAC qui réunissait une douzaine de jeunes chercheurs issus de l'EHESS, de l'Université de Warwick et de FHNW Bâle[6]. DISCONEX (acronyme pour "Discursive Construction of Academic Excellence") étudie les pratiques et cultures des chercheurs en sciences humaines et sociales aux États-Unis, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Le projet bénéficiait du soutien financier du Conseil européen de la recherche dans le cadre d'un financement ERC, récompensant l'excellence scientifique[7].

Angermuller coordonne DiscourseNet, un réseau interdisciplinaire et international qui regroupe aujourd'hui d’une cinquantaine d'analystes du discours[8]. Avec Daniel Wrana, il a mis en place Discourseanalysis.net., portail multilingue de référence en analyse de discours qui regroupe aujourd'hui plus de 5000 utilisateurs à travers le monde.

Avec Martin Nonhoff, il a initié les colloques Gradnet à Erlangen en 1999[9]. Enfin, il est le co-éditeur de collections comme Palgrave Series in Discourse Studies[10]; la collection transcript DiskursNetz[11]; Peter Lang: Transpects; LIT: Discursive Productions.

Publications récentesModifier

Angermuller, Johannes (2013): Analyse du discours poststructuraliste. Les voix du sujet dans le langage chez Lacan, Althusser, Foucault, Derrida et Sollers. Limoges: Lambert Lucas, (ISBN 978-2-35935-076-0) [12] [version anglaise 2014: Poststructuralist Discourse Analysis. Subjectivity in Enunciative Pragmatics. Postdisciplinary Studies in Discourse, edited by Johannes Angermuller and Judith Baxter, vol. 1. Basingstoke, Houndmills: Palgrave Macmillan, 2014, (ISBN 978-1-137-44246-8); version portugaise: Análise de discurso pós-estruturalista. As vozes do sujeito na linguagem em Lacan, Althusser, Foucault, Derrida e Sollers. Campinas: Pontes, 2016,  (ISBN 978-8-571-13734-9)]

Angermuller, Johannes (2013): Le Champ de la Théorie. Essor et déclin du structuralisme en France. Paris: Hermann, (ISBN 978-2-705-68349-8) [version anglaise: Why There Is No Poststructuralism in France. The Making of an Intellectual Generation. London: Bloomsbury, 2015, (ISBN 978-1474226325); version turque: Neden Fransa'da Postyapisalcilik Yok. Ankara: Heretik Basin Yayin, 2017,  (ISBN 9786059436113)]

Angermuller, Johannes/ Maingueneau, Dominique/ Wodak, Ruth (dir.) (2014): The Discourse Studies Reader. Main Currents in Theory and Analysis. Amsterdam, Philadelphia: John Benjamins, (ISBN 978-9-027-21211-5), 417 pages.

Angermuller, Johannes/ Nonhoff, Martin/ Herschinger, Eva/ Macgilchrist, Felicitas/ Reisigl, Martin/ Wedl, Juliette/ Wrana, Daniel/ Ziem, Alexander (dir.) (2014): Diskursforschung. Ein interdisziplinäres Handbuch. Band I: Theorien, Methodologien und Kontroversen. Band II: Methoden und Analysepraxis. Perspektiven auf Hochschulreformdiskurse. [Les Études du discours. Un manuel interdisciplinaire. Deux tomes. Tome 1: Théories, méthodologies, controverses. Tome 2: Méthodes et pratiques d'analyse. Perspectives sur les discours des réformes de l'enseignement supérieur] Bielefeld: transcript, (ISBN 978-3-8376-2722-0), 1250 pages.

Wrana, Daniel/ Ziem, Alexander/ Reisigl, Martin/ Nonhoff, Martin/ Angermuller, Johannes (dir.) (2014): DiskursNetz. Wörterbuch der interdisziplinären Diskursforschung. [DiscoursNet. Dictionnaire interdisciplinaire en Études du Discours]. Berlin: Suhrkamp, (ISBN 978-3-518-29697-4), 560 pages.

Angermuller, Johannes/ Philippe, Gilles (dir.) (2015): Analyse du discours et dispositifs d’énonciation. Autour des travaux de Dominique Maingueneau, Limoges: Lambert-Lucas, (ISBN 978-2-35935-137-8), 310 pages.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Voici un compte-rendu de l'œuvre du théoricien américain: "Fredric Jameson: Marxistische Kulturtheorie" http://johannes-angermuller.net/pub/doc/Angermueller2006Jameson.doc
  2. Dans une interview avec Dominique Maingueneau, Angermuller parle de l'école française du discours: "Discourse Analysis in France. Dominique Maingueneau in Conversation With Johannes Angermüller." http://www.qualitative-research.net/fqs-texte/2-07/07-2-21-e.htm
  3. Dans un article de presse, cette coopération a été mentionnée "Erstes internationales Promotionsverfahren an den Universitäten Magdeburg und Paris Val-de-Marne" http://www.ovgu.de/seite_empfehlen.html?id=13963 (consulté le 04/04/2015)
  4. http://cems.ehess.fr/
  5. « %22Johannes Angermuller%22 - Google Scholar », sur scholar.google.com (consulté le 21 octobre 2015)
  6. Voici la page du projet http://disconex.discourseanalysis.net
  7. « L'ERC dans Horizon 2020 - Horizon 2020 », sur www.horizon2020.gouv.fr (consulté le 2 octobre 2015)
  8. Voici la page du réseau DiscoursNet avec ses membres http://discoursenet.discourseanalysis.net. Un compte-rendu a été préparé par Sasa Bosancic, Matthias Kleas: „Der Diskurs der Diskursforschung. Disziplinäre, transdisziplinäre und interdisziplinäre Perspektiven“ Tagungsbericht Diskursnetz am 10./11. Oktober 2013, Bern. In: Zeitschrift für Diskursforschung Heft 1, Jahrgang 2, 2014, S. 1–6. (consulté le 04/04/2015)
  9. Le site de l'association http://www.gradnet.de
  10. Pour plus d'informations http://psd.discourseanalysis.net
  11. « Page de la collection de livre DiscoursNet » (consulté le 6 avril 2015)
  12. Jacques Guilhaumou, « Johannes Angermuller, Analyse du discours poststructuraliste. Les voix du sujet chez Lacan, Althusser, Foucault, Derrida, Sollers », Mots. Les langages du politique,‎ , p. 127-129 (ISSN 0243-6450, lire en ligne, consulté le 21 septembre 2015)