Ouvrir le menu principal

Joscelin de Bohon
Image illustrative de l’article Jocelin de Bohon
Tombe de la Cathédrale de Salisbury, généralement considérée comme étant celle de Joscelin.
Biographie
Naissance vers 1111
Décès
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archidiacre de Winchester
Évêque de Salisbury
– avant le 18 novembre 1184
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Joscelin de Bohon ou Bohun, né vers 1111 et mort le 18 novembre 1184, était un prélat religieux normand.

BiographieModifier

Joscelin était l'arrière-petit-fils de Humphrey de Bohun, un des compagnons supposés de Guillaume le Conquérant. Savaric FitzGeldewin, qui était évêque de Bath de 1192 à 1205, fut le cousin au deuxième degré de Joscelin[1]. Joscelin servit Henri de Blois, évêque de Winchester, et étudia le droit en Italie[2] à Bologne durant les années 1130[3]. Il fut un ami du pape Alexandre III. Joscelin fut désigné archidiacre de Winchester en 1139[4] et consacré évêque de Salisbury en 1142[5]. Son frère était Richard, qui était évêque de Coutances de 1151 à 1179[4] et qui devint chancelier de Normandie par Henri II[1].

En 1170, Joscelin excommunié par Thomas Becket, l'archevêque de Cantorbéry, pour avoir assisté au couronnement de Henri le Jeune, fils de Henri II[6]. Son cas fut ignoré par Rome jusqu'à l'assassinat de Becket et il fut pardonné en 1172[7].

Le fils de Joscelin était Reginald, évêque de Bath[8]. Certaines sources indiquent que Reginald serait né pendant que son père était en train d'étudier le droit en Italie[2], d'autres qu'il serait né avant que son père ne devienne prêtre[8].

Joscelin démissionna de ses fonctions peu de temps avant sa mort, survenue le 18 novembre 1184[5] pour devenir un moine cistercien à l'abbaye de Forde dans le Dorset[4].

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Spear 1982, p. 4
  2. a et b Barlow 1986, p. 78
  3. Turner 1975, p. 9
  4. a b et c Greenway 1991
  5. a et b Fryde et al. 1996, p. 270
  6. Warren 1973, p. 507
  7. Frost 2009, p. 29
  8. a et b Warren 1973, p. 535

BibliographieModifier

  • (en) Frank Barlow, Thomas Becket, Berkeley, University of California Press, (ISBN 0-520-07175-1)
  • Diana E. Greenway, « Bishops », Fasti Ecclesiae Anglicanae, Londres, British History Online Bishops of Salisbury,‎ , p. 1-7 (lire en ligne)
  • (en) E. B. Fryde, D. E. Greenway, S. Porter et I. Roy, Handbook of British Chronology, Cambridge, Cambridge University Press, , 3e éd. (ISBN 0-521-56350-X)
  • (en) A. Morey et C. N. L. Brooke, Letters and Charters of Gilbert Foliot, Cambridge,
  • (en) David S. Spear, « The Norman Empire and the Secular Clergy, 1066–1204 », The Journal of British Studies, vol. XXI, no 2,‎ , p. 1-10
  • (en) Ralph V. Turner, « Roman Law in England Before the Time of Bracton », Journal of British Studies, vol. 15, no 1,‎ , p. 1–25
  • (en) W. L. Warren, Henry II, Berkeley, University of California Press, (ISBN 0-520-03494-5)
  • (en) Christian Frost, Time, Space, and Order: The Making of Medieval Salisbury, Berne, Peter Lang, (lire en ligne)