Joaquim Pina Moura

homme politique portugais
Joaquim Pina Moura
Joaquim Pina Moura (Principais acontecimentos que marcaram o ano 2020, Agência Lusa).png
Fonction
Député
VIIe législature de l'Assemblée de la République (d)
Porto (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LisbonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Institut supérieur d'économie et de gestion (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinctions
Medal of the Oriental Republic of Uruguay (en) ()
Grand-croix de l'ordre du Mérite civil d'Espagne ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Joaquim Augusto Nunes de Pina Moura, né à Loriga le et mort à Lisbonne le [1], est un économiste et homme politique portugais du Parti socialiste.

BiographieModifier

Ayant fréquenté, dans les années 1970, les cours d'ingénierie mécanique à l'université de Porto, où Joaquim Pina Moura fut l'un des dirigeants de l'Association des étudiants. Il obtient une licence en économie puis un doctorat en économie monétaire et financière de l'Institut supérieur d'économie et de gestion, où il travailla comme assistant universitaire et où il est, à partir de 2005, professeur invité et titulaire d'une chaire.

Il est aussi consultant pour le conseil d'administration de la Banque commerciale portugaise, membre du conseil d'administration de Galp Energia et président d'Iberdrola Portugal à partir de 2004. Il fut également membre du conseil des gouverneurs de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Engagement politiqueModifier

Militant au sein du Parti communiste portugais dès 1972, Joaquim Pina Moura entre en 1973 à la commission nationale du IIIe Congrès de l'Opposition démocratique et se présente comme candidat aux législatives de la même année sous les couleurs de la Commission démocratique électorale, une coalition d'opposition au régime de l'Estado Novo formée à majorité de communistes.

En 1992, il crée la Plate-forme de gauche, une formation dissidente du PCP, puis adhère au Parti socialiste en 1995. Nommé Secrétaire d'État adjoint du Premier ministre Antonio Guterres lors de la formation de son premier gouvernement le , il est promu ministre de l'Économie lors du remaniement ministériel du . À la suite de la reconduction des socialistes au pouvoir lors des élections législatives d'octobre 1999, il est confirmé au ministère de l'Économie, et se voit confier, en parallèle, le portefeuille des Finances, lors de la nomination du second gouvernement Guterres le 28 octobre. Il doit abandonner le premier lors du remaniement du , puis le second le .

Élu député à l'Assemblée de la République pour la première fois en octobre 1995 et constamment réélu depuis, il démissionne de son mandat de député le .

Notes et référencesModifier