Joachim Heinrich Campe

auteur de romans éducatifs, libraire à Brunswick
Joachim Heinrich Campe
Description de cette image, également commentée ci-après
Joachim Heinrich Campe.
Naissance
Deensen
Décès (à 72 ans)
Brunswick

Joachim Heinrich Campe, né le à Deensen et mort le à Brunswick, est un écrivain, linguiste et pédagogue allemand.

Fils d’un marchand, Campe fit ses études à Helmstedt (de) et Halle. Il fut le précepteur de la famille Humboldt et brièvement instruit Alexander et Wilhelm von Humboldt en 1775. Il fut quelque temps aumônier d’un régiment, mais, ne pouvant supporter le spectacle des horreurs de la guerre, il quitta cette carrière et se voua à l’éducation. Il dirigea à Dessau le célèbre philanthropinum, puis exerça à Hambourg. Il devint ensuite chanoine et conseiller des écoles à Brunswick, et se retira en 1805 pour s’occuper seulement de travaux littéraires. Il fonda à Brunswick une librairie d’éducation qui eut beaucoup de succès, et obtint ainsi une grande aisance.

Il a écrit une foule de petits ouvrages pour l’enfance et la jeunesse, dont la plupart ont été traduits en français. On doit aussi à Campe d'utiles travaux sur la langue allemande.

Il fut proclamé citoyen français par l’Assemblée nationale législative le [1].

Principales œuvresModifier

  • Robinson Crusoé en dialogues, qui eut plus de 40 éditions ;
  • la Découverte de l’Amérique ;
  • la Petite-Bibliothèque des enfants ;
  • Théophron ou le Guide des jeunes gens, 1829-1832.
    On les a réunis en une seule collection formant 37 petits vol.

Lien externeModifier

  • Joachim Heinrich Campe, Histoire de la découverte et de la conquête de l'Amérique, Paris, Garnier frères, 18.., 410 p. (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.