Jervis Maplesden

Jervis Maplesden
Décès
Origine Britannique
Allégeance Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Arme Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Grade Captain
Commandement Furnace
Fortune
Portland
Intrepid
Prince Frederick
Conflits Guerre de Sept Ans
Bataille des Cardinaux

Jervis Maplesden, mort le , est un officier de la Royal Navy. Il sert durant la guerre de Sept Ans, atteignant le rang de captain.

BiographieModifier

Jervis Maplesden est nommé lieutenant le , puis commander le [1]. Il assure le commandement du Furnace, une bombarde portant 8 canons[2], du jusqu’en décembre suivant[1]. Il est ensuite affecté au commandement du Fortune, une corvette de 10 canons[3], de à [1]. Il est nommé captain le [1].

Il reçoit le commandement du Portland l’année suivante et jusqu’au . En , il est nommé à bord de l’Intrepid, poste qu’il conserve jusqu’en 1761[1]. Il participe avec ce vaisseau à la bataille des Cardinaux, le . Il fait alors partie de l’escadre bleue, avant-garde, sous le commandement de Charles Hardy, vice admiral of the Blue[N 1]. Le , il est affecté au poste de commandant du Prince Frederick (en), poste qu’il conserve jusqu’en [1].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les officiers généraux de la Royal Navy sont, à cette époque, classés selon trois escadres fictives. On trouve l'escadre Bleue, puis la Blanche et enfin la Rouge. Un officier général commence comme contre-amiral de la Bleue ; il passe plus tard dans la « Blanche » puis dans la « Rouge ». Sa carrière continue, si tout va bien pour lui, avec les trois échelons du grade de vice-amiral, pour arriver aux trois échelons du grade d'amiral. Nelson a ainsi terminé, prématurément, sa carrière comme vice-amiral de la Blanche. Il existe aussi une « escadre jaune » qui ne sert qu'à désigner ceux qui sont mis à la retraite ; être nommé « dans l'escadre jaune » c'est être nommé dans le cadre de réserve.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « Jervis Maplesden », sur threedecks.org (consulté le ).
  2. « Le HMS Furnace », sur threedecks.org (consulté le ).
  3. « Le HMS Fortune », sur threedecks.org (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Julian S Corbett, England in the Seven years' war, a study in combined strategy, vol. 1, Londres, Longmans Green, 1907a (lire en ligne)
  • (en) Julian S Corbett, England in the Seven years' war, a study in combined strategy, vol. 2, Londres, Longmans Green, 1907b (lire en ligne)
  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line : The Development of the Battlefleet 1650-1850, vol. 1, Conway Maritime Press, (ISBN 0-85177-252-8)
  • (en) Richard Middleton, The Bells of Victory : The Pitt-Newcastle Ministry and the Conduct of the Seven Years' War, 1757-1762, Cambridge University Press, , 264 p. (ISBN 0-521-26546-0 et 0-521-26546-0, BNF 34899849)
  • (en) Daniel Robert Snow, Death or Victory : the battle for Quebec and the birth of Empire, Londres, HarperPress, , 534 p. (ISBN 978-0-00-728621-8, BNF 42326806)
  • (en) David Syrett, Admiral Lord Howe : A Biography, Annapolis, Naval Institute Press, , 176 p. (ISBN 1-59114-006-4)
  • (en) Rif Winfield, British Warships in the Age of Sail 1714–1792 : Design, Construction, Careers and Fates, Seaforth, , 400 p. (ISBN 978-1-84415-700-6, lire en ligne)