Jeffrey Ullman

informaticien américain
(Redirigé depuis Jeffrey D. Ullman)

Jeffrey David Ullman, né le à New York, est un informaticien américain. Il a écrit notamment Compilateurs - Principes, techniques et outils, plus connu sous le nom de Dragon book, une référence dans l’étude de la compilation.

Jeffrey Ullman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Jeffrey David UllmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université de Princeton
Université Columbia
Columbia School of Engineering and Applied Science (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Chaire
Stanford W. Ascherman, MD Professorship in the School of Engineering (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Directeurs de thèse
Arthur Jay Bernstein (d), Archie Charles McKellar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sites web
Distinctions
Prix Turing ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée

Biographie

modifier

Jeffrey David Ullman est né à New York[1].

Ullman obtient son Baccalauréat (système universitaire anglo-saxon) en mathématiques appliquées à l’Université Columbia en 1963 et son Ph.D en génie électrique à l’Université de Princeton en 1966. Depuis il travaille dans les Laboratoires Bell. Il a été professeur à Princeton de 1969 à 1979. Depuis 1979, il est professeur à Stanford. Il obtient le Prix Knuth en 2000, la médaille John von Neumann en 2010[2] et le prix Turing en 2020[3].

Ses sujets de recherche sont centrés autour des bases de données et la fouilles de données. Il est le CEO de Gradiance.

Il a été le directeur de thèse de Mihalis Yannakakis.

Controverses

modifier

En 2011, Ullman refuse d'aider des élèves iraniens à poursuivre des études doctorales à Stanford, invoquant la position anti-Israël du gouvernement iranien. En réponse à l’appel du Conseil national irano-américain à une action disciplinaire à l’encontre d'Ullman pour ce qui est décrit comme des commentaires « racialement discriminatoires et incendiaires », un porte-parole de Stanford affirme qu’Ullman n’a exprimé qu’une opinion personnelle qui ne représente pas celles de l’université[4].

En , une lettre ouverte[5] du groupe CSForInclusion critique l’Association for Computing Machinery (ACM) pour la nomination et sélection d’Ullman pour le prix Turing. Cette lettre suscite une réponse de l'ACM[6] précisant qu’ils n'avaient jamais reçu de plaintes à l’égard d’Ullman au moment de sa nomination.

Notes et références

modifier
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Jeffrey Ullman » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Cade Metz, « uring Award Goes to Creators of Computer Programming Building Blocks », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. « IEEE John von Neumann Medal Recipients », IEEE (consulté le )
  3. (en) « Jeffrey D Ullman », sur awards.acm.org (consulté le )
  4. (en) Josh Keller, « Iranian-American Group Calls on Stanford to Censure Professor », sur The Chronicle of Higher Education, (consulté le )
  5. (en) « CSForInclusion Letter », sur Association for Computing Machinery, (consulté le )
  6. « ACM Response to the Selection of Jeffrey Ullman for a Turing Award », sur Association for Computing Machinery, (consulté le )

Voir aussi

modifier

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier