Jean Hoerni

Jean Amédée Hoerni est un ingénieur suisse né le à Genève et mort le à Seattle. Hoerni a, en particulier, mis en place un processus de production industrielle des circuits intégrés appelé « procédé planaire ».

Jean Hoerni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
SeattleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
National Inventors Hall of Fame
W. Wallace McDowell Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Hoerni obtient un doctorat de l'université de Genève (en 1950) puis de celle de Cambridge (en 1952)[1].

En 1952, Hoerni rejoint le California Institute of Technology où il rencontre William Shockley, un des inventeurs du transistor. En 1956 Shockley fonde sa propre entreprise, Shockley Semiconductor Laboratory (en), la première à travailler sur les semi-conducteurs en silicium. Il fait appel à plusieurs jeunes et brillants scientifiques dont Hoerni. Excédés par la gestion de Shockley, un groupe, dont Hoerni fait partie, quitte l'entreprise et rejoint Fairchild Semiconductor, une nouvelle entreprise qui travaille sur les semi-conducteurs. Ce groupe, appelé traitorous eight est composé de Hoerni, Julius Blank (en), Victor Grinich (en), Eugene Kleiner (en), Jay Last (en), Gordon Moore, Robert Noyce et Sheldon Roberts (en).

À Fairchild, Hoerni met au point un « procédé planaire » qui permet une production industrielle des circuits intégrés à base de silicium. Il utilise la photolithographie. Ce procédé remplace celui inventé par Jack Kilby en 1958 et qui utilisait une base de germanium[2].

Hoerni reçoit le Computer Pioneer Award lors de la création de ce prix en 1981.

RéférencesModifier