Ouvrir le menu principal

Jean Guenot

linguiste, écrivain et éditeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guenot.
Jean Guenot
Description de l'image defaut.svg.
Alias
Albert Sigusse
Naissance (91 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean Guenot, né le à Paris, est un universitaire et écrivain français. Son œuvre policière est signée Albert Sigusse.

BiographieModifier

Agrégé d'anglais, il enseigne à Saint-Cloud, avant de devenir professeur de linguistique à la Sorbonne, puis de sciences de l'information et de la communication. De 1977 à 1991, il propose également des cours de création littéraire sur les ondes de Radio Sorbonne.

Universitaire reconnu, il publie dès 1958 des romans policiers sous la signature Albert Sigusse, car il « craint que cette activité ne nuise à sa réputation tant le discrédit qui accable le genre est tenace à cette époque »[1]. Deuxième titre de la série policière ayant pour héros le commissaire Hérard, Les Dames blanches (1968) est salué à sa parution par Jean-Claude Zylberstein, « qui souligne alors la richesse psychologique des personnages et la qualité des dialogues »[2].

Au milieu des années 1970, il publie sous son patronyme, au sein d'une maison d'édition qui porte son nom, plusieurs romans, recueils de nouvelles et essais. En 1997, il revient au genre policier, mais dans une veine humoristique, pour une série consacrée aux exploits d'Albéric d'Aubrun, « un jeune commissaire obstiné issu d'une famille de la vieille noblesse »[2].

ŒuvreModifier

Romans signés Jean GuenotModifier

Recueils de nouvellesModifier

  • Comestibles, Guenot (Éditions) (1977)
  • Gens de rien, Guenot (Éditions) (1987) (ISBN 2-85405-016-9)

EssaiModifier

Romans signés Albert SigusseModifier

Série Commissaire HérardModifier

Série Albéric d'AubrunModifier

Série SartorModifier

Autres romansModifier

Pièce radiophoniqueModifier

  • Le Mangeur de nouilles, ou Les Solitudes d'Évangéline (1971)

Autres ouvragesModifier

  • Clefs pour les langues vivantes (1964)
  • Les Auteurs et la CAVMU (1972)
  • Le Noël de Zéro-Deux, coll. « Série Les Filles » (1973)
  • Les Nouilles, coll. « Série Comestibles » (1973)
  • Écrire, guide pratique de l'écrivain, avec des exercices, Guénot (Éditions) (1977) (ISBN 2-85405-004-5)
  • Le Goûteur d'encres, Guenot (Éditions) (1982) (ISBN 2-85405-008-8)

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, p. 770.
  2. a et b Claude Mesplède (dir.), Dictionnaire des littératures policières, vol. 2 : J - Z, Nantes, Joseph K, coll. « Temps noir », , 1086 p. (ISBN 978-2-910-68645-1, OCLC 315873361), p. 771.

SourcesModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externesModifier