Jean Delespine (poète)

poète français de la Renaissance
Jean de L'Espine du Pont-Allais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Jean Delespine, ou Jean de L'Espine du Pont-Allais est un poète comique parisien de la Renaissance.

BiographieModifier

La vie de Jean Delespine est mal connue.

Auteur de nombreuses farces, il est élevé à la première dignité de Prince des sots des Enfants-sans-Souci à Paris, alors que Pierre Gringore en est Mère Sotte. Conduit en prison en raison de la vivacité de ses satires contre la cour, il parvient à s'en évader[1].

Il signe ses œuvres du surnom de Songecreux. Une partie de sa production a été faussement attribuée à Pierre Gringore[1].

Son œuvre est à la fois satirique et morale. Il indique son dessein au frontispice de son recueil[1] :

Pour éviter les abus de ce monde,
De Songecreux lisez les contredits
Et retenez dessous pensée monde,
Ceux de présent et ceux de temps jadis;
En ce faisant, par notables édits,
Pourrez débattre et le pro et contra,
Et soutenir allègrement bons dits,
Ce que par eux en voie rencontra.

ŒuvresModifier

  • Contredits de Songecreux
  • De l'état de la cour
  • La Prenostication de maistre Albert Songecreux, bisscain

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Allem, p. 57.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier