Jean Davy du Perron

Jean Davy du Perron
Biographie
Naissance Vers 1565
Vire
Décès
Montauban
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Archevêque de Sens
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Lyre.
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean Davy du Perron (né vers 1565 à Vire et mort à Montauban le ) est un ecclésiastique qui fut coadjuteur puis archevêque de Sens de 1618 à 1621.

BiographieModifier

Jean Davy du Perron est issu d'une famille originaire de Basse-Normandie. Il est le fils de Julien Davy du Perron et d'Ursine Le Cointe et donc le frère ainé du célèbre cardinal Jacques Davy du Perron, évêque d'Évreux puis archevêque de Sens.

Le , le cardinal Jacques Davy du Perron obtient du roi que son frère lui soit adjoint comme coadjuteur. Il est nommé lé même jour archevêque titulaire Héraclée (it) et consacré par son frère le . Le cardinal meurt le 5 septembre suivant et Jean Davy du Perron lui succède régulièrement comme archevêque de Sens. Il est également pourvu en commende comme son frère de l'abbaye de Lyre. Le nouveau prélat installe à Sens en 1620 les franciscains du Tiers ordre et fait appel aux Barnabites pour ouvrir un collège à Montargis. Comme son défunt frère, Jean Davy du Perron est lui aussi un homme de confiance du cardinal de Richelieu et il meurt de maladie dès le pendant le siège de la place forte protestante de Montauban alors qu'il avait rejoint l'armée royale de Louis XIII. Son corps est rapporté à Sens et il est inhumé dans la cathédrale de Sens dans le même tombeau que son frère. Leur neveu, futur évêque d'Évreux, Jacques Le Noël du Perron lui succède comme commendataire de l'abbaye de Lyre[1].

Notes et référencesModifier

  1. Honoré Fisquet, La France pontificale (Gallia Christiana), « Métropole de Sens: Sens et Auxerre », Paris, p. 141.