Ouvrir le menu principal
Jean Daullé
Jean Mariette engraving by Daulle after Pesne - Mauban 1946 after p10.jpg
Portrait de Jean Mariette gravé par Daullé (1742).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Lieu de travail

Jean Daullé, né le à Abbeville et mort le (à 59 ans) à Paris, est un graveur français.

BiographieModifier

Fils de Jean Daullé, orfèvre, et d'Anne Dennel, le jeune Jean Daullé, âgé de quatorze ans, reçoit une formation de graveur par dom Robart, membre du prieuré de Saint-Pierre d'Abbeville.

Venu à Paris, il entre dans l'atelier de Robert Hecquet (1693-1775), originaire comme lui de Picardie. Son travail est remarqué en 1735, grâce au portrait gravé de la comtesse de Feuquières, notamment par le marchand et graveur Jean Mariette, qui, dès lors, le recommande. Jean Daullé se rapproche alors du peintre Hyacinthe Rigaud avec qui il restera en amitié et qui voulait en faire son graveur attitré.

Le 30 juin 1742, Daullé est reçu à l'Académie royale de peinture et de sculpture, en présentant Hyacinthe Rigaud peignant sa femme, une gravure d'après le tableau éponyme du peintre. Par la suite, il fut également admis à l'académie d'Augsbourg.

Titré « graveur du roi », Daullé forme le futur éditeur et marchand d'estampes parisien, Pierre-François Basan, à l'art de la gravure, ainsi que Jean-Georges Wille.

Vers 1745, il épouse Gabrielle-Anne Landry dont il a cinq enfants. Delignières rapporte que dès lors, accablé par une famille trop nombreuse, son art se dispersa.

Il meurt dans son logis situé quai des Grands-Augustins.

ŒuvreModifier

La plupart de ses planches sont exécutées au burin et signées de ses initiales « J. D. ».

PortraitsModifier

Sujets diversModifier

  • Diogène et sa lanterne, d'après Spagnoletto.
  • Quos Ego, d'après Rubens.
  • La Charité et trois enfants, d'après Albani.
  • Le Triomphe de Vénus, d'après Boucher.
  • Les Amusemens de la Campagne, d'après Boucher.
  • Latona, d'après Jouvenet.
  • Le Bain de Vénus, d'après Raoux.
  • Jupiter et Calisto, d'après Poussin.
  • Sainte Marguerite, d'après Le Corrège.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Émile Delignières, Catalogue raisonné de l’œuvre gravé de Jean Daullé d'Abbeville, précédé d'une notice sur sa vie et ses ouvrages, Abbeville, 1872 - notice biographique sur archive.org

Liens externesModifier