Jean Aymon

théologien et jurisconsulte français
Jean Aymon
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Conseiller juridique, prêtre catholique, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Jean Aymon, né à Lyon ou dans le Dauphiné[1] en 1661 est un théologien et jurisconsulte français. Il est décédé vers 1734 à La Haye.

BiographieModifier

Curé à Grenoble, protonotaire apostolique, il embrasse le calvinisme, se réfugie à Genève puis à Berne, joint la Hollande, où il se marie, et fait paraître à La Haye plusieurs écrits hostiles au Saint-Siège :

  • Métamorphoses de l'Église romaine, 1700
  • Tableau de la cour de Rome, 1707
  • Des synodes des Églises réformées de France, 1710. Tome premier [1]. Tome second [2]

Il revient à Paris en 1706 où, feignant d'avoir accepté de rentrer dans l’Église catholique, il obtient de Nicolas Clément la permission de consulter des ouvrages à la bibliothèque royale. Il en profite pour en dérober voire en mutiler plusieurs, avant de s'enfuir à La Haye où il remplit jusqu'à sa mort les fonctions de ministre de la ville.

PublicationsModifier

Il a aussi publié à La Haye, en 1708, sous le titre de Monuments authentiques de la religion grecque, des textes attribués à Cyrille Loukaris, ainsi les actes d'un concile tenu à Jérusalem en 1672 contre les thèses protestantes, dont il avait soustrait les originaux à la Bibliothèque du roi.

Sur les autres projets WikimediaModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.191

Liens externesModifier