Ouvrir le menu principal

Jean-Marie Dunoyer

historien de l'art français
Plaque 15 rue Le Verrier (6e arrondissement de Paris), où il vécut.

Jean-Marie Dunoyer, né le à Annecy, mort le à Paris, est un écrivain et journaliste français.

BiographieModifier

Né en Savoie, Jean-Marie Dunoyer débute avant-guerre sa carrière de journaliste au Progrès de la Haute-Savoie et au Petit Dauphinois. Après guerre il collabore à Ce Soir et à Franc-Tireur.

En 1960 il entre au Monde au service des informations générales, puis au service culturel. Il en est alors de 1974 à 1988 le chroniqueur artistique. « Pesées, suggestives, ses critiques d'art étaient attendues par amateurs et galeristes. (…) « JMD » portait sur la création artistique et littéraire un regard fasciné, moqueur, éclairant. Son léger boitillement, son pâle regard plein de délicatesse, sa voix feutrée, ses attentions fraternelles, ont marqué profondément la vie du journal et son équipe durant près de trente ans  », écrit Bertrand Poirot-Delpech.

À l'Institut de France, dont il préside longtemps l'association des correspondants, il rend compte des activités des cinq Académies, notamment des réceptions sous la Coupole. « Lors de ses quatre-vingt-dix ans, le chancelier Pierre Messmer salua sa constance enjouée de vieux serviteur du Quai Conti ».

BibliographieModifier

  • La Bicyclette, Gallimard, 1944
  • Les Lions végétariens, Gallimard, 1952
  • Les Principes d'Archimède, Gallimard, 1953
  • « Sept milliards d'hommes pour l'an 2000 », Diagrammes, no 33,‎
  • Ramuz, Rencontre 1959; réédition en 1978

On doit aussi à Jean-Marie Dunoyer des essais sur les peintres Fagniez, Schneider, Léon Zack, Jeannie Dumesnil, une monographie sur sa ville natale, Annecy, et un bestiaire fantastique, Bêtises (Le temps qu'il fait, 1997), dans lequel à partir de mots imaginaires ou détournés « il laisse libre cours à une fantaisie et à un goût pour le jeu avec les mots qui rappelaient Michaux, Queneau, Tardieu. »

SourcesModifier

  • Bertrand Poirot-Delpech, Jean-Marie Dunoyer, L'ancien chroniqueur artistique du « Monde » », dans « Le Monde », samedi 30 décembre 2000, p. 11.