Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Titulaire d'une maîtrise de droit public, il est successivement directeur des ressources humaines de Sanofi (1987-1992) puis du groupe Elf Aquitaine, avant de rejoindre le groupe PSA Peugeot Citroën en 1999 au même poste[1] sous la direction de Jean-Martin Folz.

Recalé par Laurence Parisot pour la présidence de l'UNEDIC, il est pressenti pour être le négociateur du Medef sur la réforme de l'assurance-chômage en 2008[2].

En décembre 2008, il est nommé président de l'AFPA. Il quitte le groupe PSA en février 2009, notamment en raison de sa mésentente avec Christian Streiff, pour devenir DRH de la BPCE, poste qu'il quittera en juin 2011.

Nommé membre du conseil d’administration, au titre de personnalité qualifiée, de l’Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), le [3], il en est élu président le 8 juillet suivant pour trois ans.

Le , il démissionne de la présidence de l'AFPA alors que l'organisme connaît des problèmes inquiétants de trésorerie[4].

Le , il est élu président du réseau de création et d'accompagnement des entreprises BGE[5].

À la suite de la révocation du mandat de Mathieu Gallet, il assure l'intérim de la présidence de Radio France à partir du [6] et jusqu'au 16 avril suivant, date de l'installation de Sibyle Veil, désignée présidente quatre jours plus tôt par le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Jean-Luc Vergne », Journal du net (consulté le 25 avril 2009)
  2. « Jean-Luc Vergne pressenti pour négocie la réforme de l'assurance-chômage au nom du Medef », Guillaume Delacroix, les Echos, 25 avril 2008, page 3
  3. Arrêté du 26 mars 2010 portant nomination au conseil d'administration de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail, Journal officiel de la République française no 105 du 6 mai 2010
  4. « Formation : démission à la tête de l'Afpa », sur Le Figaro,
  5. « Jean-Luc Vergne : des RH à la création d'entreprise via le réseau BGE », sur Le Figaro,
  6. « Le CSA démet Mathieu Gallet de la présidence de Radio France », sur Le Monde,