Jean-Louis Albitte

homme politique français

Jean-Louis Albitte
Fonctions
Député de la Seine-Inférieure
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Dieppe
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Reims
Nationalité Française
Enfants Gustave Albitte
Entourage Antoine-Louis Albitte
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albitte.

Jean-Louis Albitte, dit Albitte le Jeune pour le différencier de son frère Antoine-Louis, est un homme politique français, né le à Dieppe et mort le à Reims. Il a été député de la Seine-Inférieure à la Convention nationale de 1793 à 1795.

BiographieModifier

Né dans une famille de négociants dieppois, il reprend les affaires familiales. Avec son frère Antoine-Louis, député à l'Assemblée législative, il se présente aux élections de la Convention nationale le 12 septembre 1792. Élu suppléant, il est appelé à siéger le 15 décembre 1793 à la suite de la mort de Pierre Philippe Doublet.

D'un caractère calme, qui contraste avec la violence de son aîné, Albitte jeune ne paraît à la tribune de la Convention qu'une seule fois, le 20 mai 1795 (1er prairiel an III) pour défendre son frère décrété d'arrestation : « Tout ce que mon frère a dit était conforme aux principes. On lui reproche d'avoir voulu concilier les deux partis ; s'il eût mieux connu les coupables que vous venez de frapper, il n'aurait pas eu ce sentiment; mais il est toujours louable d'avoir voulu l'union ».

La fin de la Convention marque celle de sa carrière politique. Quelques années après, il obtient une place d'inspecteur de la loterie, qu'il exerce sous le gouvernement impérial et sous la Restauration.

BibliographieModifier