Jean-Claude Ricci

professeur d'université français
Jean-Claude Ricci
Biographie
Naissance
Marseille
Nationalité Française
Thématique
Formation Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence
Profession Professeur de droit
Employeur Institut d'études politiques d'Aix-en-ProvenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Chevalier de l'ordre national du Mérite (d) et commandeur des Palmes académiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Claude Ricci, né le à Marseille, est un juriste français, spécialiste de droit public.

Professeur des universités, après avoir exercé les fonctions de vice-président de l'Université Aix-Marseille III (1988-1993) et de vice-doyen de la Faculté de droit d'Aix (1983-1989), il a été de 1996 à 2006 directeur de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence (IEP). Depuis il enseigne à l'Aix-Marseille Université.

Études et formationModifier

  • DES de droit public
  • DES de science politique
  • Doctorat d'État en droit
  • Agrégation externe de droit public

DistinctionsModifier

  • Officier de l'Ordre mérite national sénégalais
  • Chevalier de l'Ordre du mérite national français
  • Commandeur dans l'ordre des palmes académiques

Liste des principaux travaux et des publications d'ouvragesModifier

  • Les mercredis de Paul VI, analyse de contenu, PUF, 1974.
  • Le pouvoir discrétionnaire de l'administration fiscale, Thèse, Presses universaitaires d'Aix-Marseille, 1977, préface de Charles Debbasch.
  • Institutions et droit administratifs, PUF, Thémis.
  • Droit constitutionnel et institutions politiques, Économica.
  • La Cinquième République, Économica.
  • Droit administratif des biens, Thémis.
  • Droit des collectivités territoriales, PUF, Thémis.
  • Droit de la culture, Dalloz.
  • Contentieux administratif, Dalloz.
  • Introduction au droit, Hachette, « Les Fondamentaux ».
  • Droit administratif, Hachette, « Les Fondamentaux ».
  • Mémento de la jurisprudence administrative, Hachette, série « Les Fondamentaux ».

AutresModifier

Le , il se prononce contre l'adoption de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe en signant une pétition de 170 professeurs et maîtres de conférences en droit des universités françaises[1],[2].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier