Ouvrir le menu principal

Jean-Baptiste Rolland

homme politique canadien
Jean-Baptiste Rolland
Jean-Baptiste Rolland.png
Fonction
Membre du Sénat du Canada
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Stanislas-Jean-Baptiste Rolland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

Jean-Baptiste Rolland () était un imprimeur canadien, un libraire, un homme d'affaires et un politicien[1],[2].

BiographieModifier

 
Maison Rolland, au 12-14, rue Saint-Vincent que Jean-Baptiste Rolland fait construire en 1855 pour loger son commerce de librairie.

Né à Verchères, Bas-Canada, fils de Pierre Roland et Euphrasine Donay, sa famille déménagea à Saint-Hyacinthe en 1828. En 1832, Rolland déménagea à Montréal où il travailla comme apprenti typographe à La Minerve. De 1836 à 1840, il travailla pour un journal anglophone de Montréal, The Morning Courier. Il cofonda ensuite l'imprimerie Rolland et Thompson et en 1843 il décida d'ouvrir une librairie à Montréal. Il imprima et relia aussi des livres.

En 1859, il forma en partenariat avec son fils aîné, Jean-Damien Rolland, la firme J.-B. Rolland et Fils. Ses autres fils voulurent également se joindre à la société. En 1881, ils décidèrent de manufacturer leur propre papier et ouvrirent un moulin à papier : la Compagnie de papier Rolland (aujourd'hui une division de Groupe Sustana).

En 1861, il fut élu au conseil de ville de Montréal pour l'arrondissement de l'Est et servit jusqu'en 1867. Il fut réélu en 1871 et servit jusqu'en 1875. Il fut nommé au Sénat du Canada en 1887 pour la division sénatoriale de Mille Isles sur recommandation du Premier Ministre John A. Macdonald. Comme Conservateur, il servit cinq mois jusqu'à sa mort en 1888. Il était le beau-père de Raymond Préfontaine.

Il est membre élu du Panthéon des hommes d'affaires canadiens (Canadian Business Hall of Fame)[3].

Le fonds d'archives de la Famille Rolland est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[4].

RéférencesModifier