Ouvrir le menu principal
Jana Pallaske
Jana pallaske heidelberg.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Freebird
Bonnie RiotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Jana Pallaske au festival de film à Berlin en 2010.

Jana Pallaske est une actrice et chanteuse allemande, née dans le district de Treptow le . En tant que chanteuse, elle fait partie du groupe de rock Spitting Off Tall Buildings.

Elle est particulièrement connue pour son rôle dans le film de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds (personnage de Babette).

Sommaire

Carrière artistiqueModifier

Après que Jana Pallaske a abandonné l'école peu de temps avant l'obtention de son diplôme[1], elle obtient en 2000 la vedette dans le film Alaska.de par Esther Gronenborn. Elle a eu son deuxième rôle principal en 2001 dans le film Engel & Joe (en) au côté de Robert Stadlober.

Depuis, elle a participé à de nombreuses productions cinématographiques et télévisuelles. Jusqu'en 2004, elle a également travaillé en tant que VJ sur la chaîne musicale MTV Germany (en) , sur laquelle elle présentait le MTV News Mag une fois par semaine en tant que représentante de Markus Kavka. En 2009, elle a joué avec le groupe Jupiter Jones la chanson North Pole / South Pole. En 2011, elle a fait sensation en tant qu'activiste du mouvement Occupy dans le talk-show Maybrit Illner[2](en).

En 2009, Jana a chanté avec le chanteur allemand Bill Kaulitz sur la chanson Geisterfahrer de l'album Humanoid du groupe pop rock allemand Tokio Hotel.

En 2016 elle a participé à la 150e édition de l'ARD-Quizsendung Qui sait quoi ? dans lequel elle a battu l'équipe adverse aux côtés du capitaine de l'équipe Bernhard Hoëcker[3].

Toujours en 2016, elle a participé à la 9e saison de l'émission de danse télévisée Let's Dance en tant que danseuse amateur de premier plan et a remporté la troisième place.

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Das war meine Rettung: "Man muss einfach lernen, die Wellen zu reiten" », ZEITmagazin,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2018).
  2. (de) Marie-Sophie Adeoso, « Maybrit Illner: Danke für die Kommunikation », Frankfurter Rundschau,‎ (lire en ligne).
  3. (de) « Jubiläum: Die 150. Folge | Wer weiß denn sowas? », sur Erstes Deutsches Fernsehen (ARD) (consulté le 22 juin 2018).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :