Jan Mandyn

peintre néerlandais
Jan Mandyn
Jan Mandyn 001.jpg
Tentation de saint Antoine, musée Frans Hals, Haarlem.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail
Mouvement

Jan Mandijn ou Mandyn, né en 1500-1502 à Haarlem, mort en 1559-1560 à Anvers, est un peintre maniériste flamand de la Renaissance.

BiographieModifier

Jan Mandyn s’établit dès 1530 à Anvers. Il fait partie d'un groupe de peintres anversois, imitateurs de Jérôme Bosch, parmi lesquels on trouve aussi Pieter Huys, Herri Met de Bles et Pieter Aertsen, à avoir continué la tradition de la peinture fantastique qui a conduit au maniérisme du Nord.

Ses Tentation de saint Antoine (v. 1530) et La vie de saint Eustache (1552) sont les seules peintures qui lui sont attribuées avec certitude. Bien qu'il puise dans le fond fantastique de Jérôme Bosch, ses compositions sont plus amusantes que torturées. La manière réaliste avec laquelle il peint ses paysages, ainsi que ses coups de pinceaux, souples et larges, le distinguent parmi les peintres maniéristes flamands. Sa popularité émane principalement d’Espagne et ses toiles étaient clairement destinées au marché espagnol. On lui a parfois attribué des œuvres du Maître du Fils Prodigue et du Maître de Paul et Barnabé.

Mandijn est originaire de Haarlem, mais dans les années 1530, il est déjà établi comme maître à Anvers, où Gillis Mostaert et Bartholomeus Spranger figurent au nombre de ses étudiants.

PeinturesModifier

 
La vie de saint Eustache, 1552. Zichem, Église Saint-Eustache
  • La Tentation de saint Antoine (v. 1530), huile sur bois, 61,5 × 83,5 cm, Haarlem, musée Frans Hals
  • La Tentation de saint Christophe (v. 1530-40), huile sur bois, 142,5 × 179, Munich, Alte Pinakothek
  • La vie de saint Eustache (1552), triptyque, huile sur bois, ca. 319 x 201 cm (panneau central), ca. 320 x 90 cm (volets), Zichem, Église Saint-Eustache
  • La Montée au Calvaire, tableau d'un suiveur de Bosch conservé au musée Mayer van den Bergh à Anvers, a longtemps été attribué à Mandyn sur la base d'un prétendu monogramme. Cette attribution a notamment été réfutée par le BRCP en 2010.

BibliographieModifier

  • Jacques Lassaigne et Robert L. Delevoy, La Peinture flamande de Jérôme Bosch à Rubens, Genève, Éditions d'Art Albert Skira, 1958
  • (en) Charles D Cuttler, Northern painting : from Pucelle to Bruegel : fourteenth, fifteenth, and sixteenth centuries, Chicago ; San Francisco, Holt, Rinehart and Winston, 1991 (ISBN 978-0-03089-476-3)
  • (de) Gerd Unverfehrt, Gerd Unverfehrt : Hieronymus Bosch. Die Rezeption seiner Kunst im frühen 16. Jahrhundert, Berlin, Gebr. Mann Verlag 1980
  • (nl) Marc Rudolf de Vrij, Jan Mandyn, Zwanenburg, M.R.V. Publishers, 2006 (ISBN 978-9-08049-584-5)
  • (en) Daan van Heesch, "Out of Bosch's shadow: a rediscovered altarpiece by Jan Mandijn", Oud Holland 131 (2018): pp. 109-122

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier