Ouvrir le menu principal

Jan De Nul Group
logo de Jan De Nul Group

Création 1938
Fondateurs Jan De Nul
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social LuxembourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits dragage
Effectif 6 200 (2014)
Site web www.jandenul.com

Chiffre d'affaires 2,043 milliards d'€ (2014)
en augmentation 145 millions d'€ (2014)

Le Jan De Nul Group est une société luxembourgeoise et l'une des plus grandes entreprises de dragage au monde. Le groupe dispose également d'un grand bureau en Belgique, à savoir à Hofstade (Alost).

Sommaire

HistoireModifier

La société a été fondée en 1938 Hofstade (près d'Alost) par Jan De Nul et a été initialement utilisée dans le génie civil et la construction maritime. En 1951, la société a rejoint le secteur du dragage. Cette année-là, De Nul effectue pour la première fois un projet de dragage majeur, à savoir la construction du Canal Périphérique de Gand. La compagnie a acheté la drague à élinde traînante « Sanderus » en 1968 pour lancer le premier projet à l'étranger au Havre en France. En 1993, Jan De Nul participe à ce qui est appelé le contrat de dragage du 20e siècle: le dragage et le remblayage pour la construction du nouvel aéroport international de Hong Kong sur l'île de Chek Lap Kok[1].

En 1996, Envisan s'ajoute à De Nul. Cette société a été fondée en 1992 et se spécialise dans l’assainissement du sol et des eaux souterraines. En 2009, le groupe fait partie d'un consortium international pour la construction de six nouvelles écluses dans le canal de Panama[2]. Les écluses sont une copie de l'écluse de Berendrecht dans le port d'Anvers, où De Nul a également participé en 1989. Actuellement, De Nul participe au consortium pour la construction de l'écluse du Deurganckdok dans le port d'Anvers, la plus grande écluse du monde une fois achevée[3].

Le groupe a également participé à l'élargissement du canal de Suez en 2015.

ActivitésModifier

Le dragage est devenu l'activité principale de Jan De Nul. à côté de cela, le groupe réalise également des travaux terre-plein, la construction de pipelines et le sauvetage maritime.

Le Jan De Nul Group, sous la direction de Jan Pieter De Nul, est devenu l'un des plus grands acteurs dans le dragage. Cette société possède les plus grandes dragues à élinde traînante: le Cristóbal Colón et les navires-jumeaux Leiv Eiriksson et Vasco Da Gama, avec des tonnages respectifs de 78 000 et 59 000 tonnes.

Le Groupe est également en possession d'une des plus grandes et plus puissantes dragues à « tête-coupeuse » dans le monde: le JFJ De Nul disposant de 27 240 kW. En 2010, la flotte des dragues de ce type a été élargie avec quelques modèles de plus de 23 000 kW.

RésultatsModifier

En 2007, le Jan De Nul Group a réalisé un chiffre d'affaires de près de 2 milliards d'euros, plus de deux fois plus qu'en 2005. 85 % du chiffre d'affaires provient du dragage, 13 % de la construction civile (maîtrise d'œuvre) et 3 % de l'écologie (assainissement). En 2006, le groupe comptait environ 2 300 employés.

Le tableau ci-dessous résume les résultats de Jan De Nul depuis 2005. Le dragage est clairement le cœur de métier du groupe avec une part de 70 % du chiffre d'affaires en 2012.

Année Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

Bénéfice net

(en millions d'euros)

Nombre d'employés
2005 € 795 € 81 3.002
2006 € 1.191 € 182 3.728
2007 € 1.830 € 338 4.203
2008 € 1.883 € 79 4.985
2009 € 2.103 € 253 5.034
2010 € 1.801 € 113 5.416
2011 € 2.110 € 201 5.939
2012[4] € 2.114 € 116 6.173
2013 € 2.124 € 123 n.d.
2014 € 2.043 € 145 5.990

RéalisationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (nl-BE) « Jan-Piet De Nul (Ondernemingen J. De Nul) over baggeren in Hongkong: », sur Tijd.be, https://plus.google.com/+tijdbe (consulté le 12 décembre 2015)
  2. (nl-BE) « Consortium met Jan De Nul tekent contract voor bouw sluizen Panamakanaal », sur Tijd.be, https://plus.google.com/+tijdbe (consulté le 12 décembre 2015)
  3. [Site officiel de l'ouvrage] (nl) « Deurganckdoksluis », sur deurganckdoksluis.be (consulté le 12 décembre 2015)
  4. Jan de Nul Group, Activiteitenverslag 2012, 2008 à 2012, p. 24 et p. 100.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

  • DEME (en), une autre entreprise belge leader dans le domaine.

Liens externesModifier