James H. Wilkinson

mathématicien et informaticien britannique

James Hardy Wilkinson (né à Strood en Angleterre le – mort à Teddington le ), mathématicien anglais spécialiste de l'analyse numérique matricielle.

James H. Wilkinson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
TeddingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom officiel
James Hardy WilkinsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Sir Joseph Williamson's Mathematical School (en)
Trinity College (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Algèbre linéaire numérique (en), analyse numériqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Distinctions
Archives conservées par

Il travaille avec Alan Turing sur le prototype ACE, le premier calculateur digital électrique du Royaume-Uni. En 1970, il reçoit le prix Turing.

Sa carrièreModifier

Il fréquenta l'école préparatoire Joseph Williamson de Rochester et put s'inscrire à Trinity College (Cambridge). Il fut reçu premier Wrangler au Tripos de mathématiques[2].

Il prit ses fonctions en 1940, d'abord comme chercheur en balistique, mais obtint son affectation au National Physical Laboratory[3] en 1946, où il travailla aux côtés d'Alan Turing sur l'ordinateur prototype ACE[4]. Cette collaboration joua un rôle décisif dans les travaux ultérieurs de Wilkinson, tournés vers l’analyse numérique des problèmes de valeurs propres et les algorithmes d’algèbre linéaire.

Wilkinson a été lauréat du Prix Turing (1970) « pour ses recherches d'analyse numérique visant à faciliter l’emploi des ordinateurs à haut débit, avec une mention spéciale pour ses travaux sur les calculs d’algèbre linéaire et le calcul d'erreur à rebours. » La même année, il a été conférencier invité de la John von Neumann Lecture organisée par la Society for Industrial and Applied Mathematics (SIAM).

Principaux écritsModifier

  • Rounding errors in algebraic processes, 1963
  • The Algebraic Eigenvalue Problem, 1965, Oxford University Press
  • (en coll. avec Christian Reinsch) Handbook for Computation, Volume II, Linear Algebra, Springer-Verlag, 1971
  • The Perfidious Polynomial. In: Studies in Numerical Analysis, p. 1–28, MAA Stud. Math., 24, Math. Assoc. America, Washington, DC, 1984. Pour cet article, Wilkinson fut récompensé du Prix Chauvenet.
  • James H. Wilkinson, N. Metropolis (dir.), Howlett (dir.) et Rota (dir.), Turing's Work at the National Physical Laboratory and the Construction of Pilot ACE, DEUCE and ACE, A History of Computing in the Twentieth Century, New York, Academic Press,

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. « http://www.computerhistory.org/collections/catalog/102746813 » (consulté le )
  2. "Easily at the top of the First Class", d'après MacTutor biography.
  3. James H. Wilkinson, « Error Analysis of Direct Methods of Matrix Inversion », Journal of the ACM, 8e série, no 3,‎ , p. 281 (DOI 10.1145/321075.321076)
  4. (en) James H. Wilkinson, A History of Computing in the Twentieth Century, Orlando/San Diego/New York... etc., Academic Press, , 693 p. (ISBN 0-12-491650-3), « Turing's Work at the National Physical Laboratory and the Construction of Pilot ACE, DEUCE and ACE »

Liens externesModifier