Jacques Vaillant (peintre)

peintre néerlandais

Jacques Vaillant, né en 1643 à Amsterdam et mort 1691 à Berlin[2], est un peintre et graveur de l’Âge d'or de la peinture néerlandaise.

Jacques Vaillant
Image dans Infobox.
Portrait de Jacques Vaillant montré en bas à gauche à côté de son frère Wallerant Vaillant sous un portrait de leur contemporain amsterdamois, Gerbrand van den Eeckhout[1].
Fonction
Peintre de cour
Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg
Biographie
Naissance
Décès
Surnoms
Leeurik
L’AlouetteVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Autres informations
Date de baptême
Membre de
Maître
Genre artistique

BiographieModifier

Quatrième frère de son aîné Wallerant et son élève, il part en Italie pour se perfectionner[3]. Il demeure à Rome pendant deux ans, où il étudie de façon très assidue[3]. Il est reçu dans la Bentvueghels sous le nom de « l’Alouette »[3].

Il est remarqué et appelé à Berlin à la cour du Grand Électeur de Brandebourg Frédéric-Guillaume Ier, qui le charge de plusieurs grands tableaux d’histoire, dont il se tire d’une manière si distinguée que l’électeur l’envoie à la cour de Vienne avec la commission de peindre pour lui le portrait de l’empereur Léopold Ier[3]. Y ayant parfaitement réussi, l’Empereur lui fait présent d’un collier d’or[3]. De retour à Berlin, il présente le portrait qu’il vient d’exécuter, et l’Électeur n’en est pas moins satisfait[3].

Vaillant aurait sans doute mis le sceau à la réputation qu’il avait déjà acquise d’habile peintre d’histoire et de portraits, si une mort prématurée ne l’eût enlevé à l’art qu’il cultivait avec tant de succès[3]. Il eut Samuel Gericke (en) et Simon Ruys [(d)  ] pour élèves[4].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Arnold Houbraken, Le Grand Théâtre des peintres néerlandais, t. II, 1719.
  2. Léon de Laborde, Histoire de la découverte de l’impression et de son application à la gravure, aux caractères mobiles et à la lithographie : Histoire de la gravure en manière noire, t. 5, Paris, J. Didot l’ainé, , 413 p. (lire en ligne), p. 127.
  3. a b c d e f et g Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne ou histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, vol. 47, L. G. Michaud, , 588 p. (lire en ligne), p. 257-258.
  4. (nl) « Wallerant Vaillant : schilder, tekenaar, prentkunstenaar, mezzotint-kunstenaar, pastellist, hofschilder, kunsthandelaar », sur Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie (consulté le 2 janvier 2018).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Maurice Vandalle, Les frères Vaillant, artistes lillois du XVIIème siècle, Lille : E. Raoust, 1937 (lire en ligne)
  • Nadine Rogeaux, « Wallerant Vaillant (1623-1677), portraitiste hollandais », Revue du Nord, vol. 1, no 344,‎ , p. 25-49 (lire en ligne, consulté le 24 juin 2017).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :