Jacques Simon (historien)

historien français

Jacques Simon, né en 1933 à Palat, (aujourd'hui Mellakou), près de Tiaret en Algérie, décédé le à Wissous, est un historien français spécialiste de l'Algérie française, de l'Algérie contemporaine et de l'immigration.

Jacques Simon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
WissousVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

BiographieModifier

Né en 1933[1], il perd en 1940, et jusqu'en 1943, sa citoyenneté française à la suite de l'abrogation du décret Crémieux par le régime de Vichy. Sa famille juive est implantée depuis de nombreuses générations en Afrique du Nord, et compte de nombreux morts dans la Première Guerre mondiale. Il se définit comme un « juif berbère »[2].

Il est lycéen à Tiaret, Mascara, Alger puis arrive à Paris pour poursuivre ses études, en lettres et en droit[1]. Il adhère au trotskysme, puis s'engage en Algérie pour le combat du MNA pour une Assemblée Constituante. De retour en France en 1955, il participe en 1956 à la création de la branche française de l'Union syndicale des travailleurs algériens[1], et adhère au PCI. Mobilisé, il est témoin à Alger des évènements de mai 1958. Il est condamné par un tribunal militaire et expédié dans une section spéciale au Sahara jusqu'en 1960. L'abandon de l'Algérie au FLN, l'exode massif des Européens et le massacre des harkis le meurtrissent. Il est journaliste à Alger en 1963, assistant à « l'instauration d'un régime policier à coloration islamique »[2].

Il alterne alors entre la France métropolitaine et l'Algérie. L'année 1980, il obtient un doctorat en Histoire en soutenant une thèse sur Messali Hadj, soutient le printemps berbère et dirige avec Ali Mécili Libre Algérie[2]. Dans la suite de sa carrière, il devient directeur du « Centre de recherche et d'étude sur l'Algérie contemporaine » (CREAC).

Convaincu que le judaïsme est une des composantes de l'identité berbère, il rejoint le Congrès mondial amazigh, où il défend les valeurs du judaïsme[2].

ŒuvresModifier

OuvragesModifier

  • Jacques Simon, Messali Hadj (1898-1974) : la passion de l'Algérie libre, Paris, éd. Tirésias, , 245-[8] p., 23 cm (ISBN 2-908527-57-X, notice BnF no FRBNF36985245)
    La notice du Catalogue général de la BnF ne précise pas, à la différence de la notice SUDOC, que cet ouvrage reprend la matière d'une thèse de doctorat en histoire, soutenue en 1995 devant l'université Paris 3.
  • Jacques Simon (éditeur scientifique : choix et présentation des documents), Messali Hadj par les textes, Saint-Denis, éd. Bouchène, , 299 p., 24 cm (ISBN 2-912946-25-5, notice BnF no FRBNF37658100)
    La date exacte de publication est inconnue, et remplacée par l'année de dépôt légal.
  • Jacques Simon (dir.), L'Immigration algérienne en France : des origines à l'indépendance, Paris, L'Harmattan, coll. « Documents, témoignages et divers », , 411 p., 21 cm (ISBN 2-84272-082-2, notice BnF no FRBNF37629571)
  • Jacques Simon (dir.), L'Immigration algérienne en France : de 1962 à nos jours, Paris, L'Harmattan, coll. « Documents, témoignages et divers », , 249 p., 22 cm (ISBN 2-7475-2697-6, notice BnF no FRBNF38879283)
  • Jacques Simon, La Fédération de France de l'Union syndicale des travailleurs algériens (USTA) : le premier congrès, juin 1957, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 195 p., 22 cm (ISBN 2-7475-2526-0, notice BnF no FRBNF38912297, lire en ligne)
  • Jacques Simon, Messali Hadj (1898-1974) : chronologie commentée, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 231 p., 22 cm (ISBN 2-7475-2831-6, notice BnF no FRBNF38907386, lire en ligne)
    Date de publication incertaine : certaines librairies en ligne donnent « 2003 », d'autres, ainsi que le dépôt légal, « 2002 ». Le code ISBN, comparé à celui des autres ouvrages de l'auteur, permet de supposer une parution vers la fin du deuxième trimestre de l'année 2002.
  • Jacques Simon, La Fédération de France de l'Union syndicale des travailleurs algériens (USTA) : le deuxième congrès, novembre 1959, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 173 p., 22 cm (ISBN 2-7475-2959-2, notice BnF no FRBNF38912650)
  • Jacques Simon, La Fédération de France de l'Union syndicale des travailleurs algériens (USTA) : son journal, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 194 p., 22 cm (ISBN 2-7475-3083-3, notice BnF no FRBNF38904177)
    La couverture de cet essai comporte en illustration le bandeau bilingue français-arabe « La Voix du travailleur algérien », mais le titre de ce périodique disparu, ne figurant pas sur la page de titre de l'essai, ne fait pas partie du titre de ce dernier.
  • Jacques Simon, L'Étoile Nord-Africaine : 1926-1937, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 318 p., 22 cm (ISBN 2-7475-5146-6, notice BnF no FRBNF39083093)
    La matière de cet essai est extraite du texte d'une thèse de doctorat en histoire, soutenue en 1995 devant l'université Paris 3, et titrée « Messali Hadj, une passion de l'Algérie libre : 1898-1954 ».
  • Jacques Simon, Le MTLD, le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratique : 1947-1954, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 314 p., 22 cm (ISBN 2-7475-5384-1, notice BnF no FRBNF39097931)
    La matière de cet essai est extraite du texte d'une thèse de doctorat en histoire, soutenue en 1995 devant l'université Paris 3, et titrée « Messali Hadj, une passion de l'Algérie libre : 1898-1954 ». L'ouvrage comporte un code ISBN erroné « 2-7475-4418-4 ».
  • Jacques Simon, Novembre 1954 : la révolution commence en Algérie, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 285 p., 22 cm (ISBN 2-7475-7221-8, notice BnF no FRBNF39271973)
  • Jacques Simon, Le PPA, le Parti du peuple algérien : 1937-1947, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 275 p., 22 cm (ISBN 2-7475-8528-X)
  • Jacques Simon, Le Massacre de Melouza : Algérie-juin 1957, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 199 p., 22 cm (ISBN 2-296-00472-5, notice BnF no FRBNF40147633, lire en ligne)
  • Jacques Simon, Algérie : Le passé, l'Algérie française, la révolution (1954-1958), Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 507 p., 24 cm (ISBN 978-2-296-02858-6, notice BnF no FRBNF41022523)
  • Jacques Simon, Messali avant Messali : l'invention de la Nation algérienne, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 237 p., 22 cm (ISBN 978-2-296-04904-8, notice BnF no FRBNF41200584)
  • Jacques Simon, Comité de liaison des trotskystes algériens, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 263 p., 24 cm (ISBN 978-2-296-05501-8, notice BnF no FRBNF41264478, lire en ligne)
  • Nedjib Sidi Moussa (éditeur scientifique : choix et présentation des documents) et Jacques Simon (éditeur scientifique : choix et présentation des documents), Le MNA, le Mouvement national algérien : (1954-1956), Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 263 p., 24 cm (ISBN 978-2-296-05728-9, notice BnF no FRBNF41267194, lire en ligne)
  • Jacques Simon, Algérie : L'abandon sans la défaite (1958-1962), Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 279-[35] p., 24 cm (ISBN 978-2-296-07960-1, notice BnF no FRBNF42463660, lire en ligne)
    Le Catalogue général de la BnF indique un dépôt légal en 2011, mais plusieurs librairies en ligne indiquent une parution en février 2009.
  • Jacques Simon, Biographes de Messali Hadj : Charles-André Julien, Daniel Guérin, Mahfoud Kaddache, Charles-Robert Ageron, René Gallisot... Mohammed Harbi, Benjamin Stora, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 227 p., 22 cm (ISBN 978-2-296-09868-8, notice BnF no FRBNF42092031, lire en ligne)
  • Jacques Simon, L'Algérie au passé lointain : De Carthage à la régence d'Alger, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 231 p., 22 cm (ISBN 978-2-296-13964-0, notice BnF no FRBNF42395068, lire en ligne)
  • Jacques Simon, L'Assemblée constituante : dans le mouvement nationaliste algérien, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 208 p., 22 cm (ISBN 978-2-296-56837-2, notice BnF no FRBNF42624308)
  • Jacques Simon, Juif berbère d'Algérie : itinéraire (1933-1963), Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 266 p., 22 cm (ISBN 978-2-336-00427-3, notice BnF no FRBNF42789684, lire en ligne)
  • Jacques Simon, L'Occident méditerranéen, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 139 p., 22 cm (ISBN 978-2-343-01729-7, notice BnF no FRBNF43704391)
  • Jacques Simon, Le Nationalisme algérien : selon Benjamin Stora, Paris, L'Harmattan, coll. « CREAC-histoire », , 238 p., 22 cm (ISBN 978-2-343-02512-4, notice BnF no FRBNF43777810)

ArticlesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Courte biographie dans l'ouvrage de Jacques Simon, L'Algérie au passé lointain, collection CREAC histoire, L'Harmattan 2011, (ISBN 978-2-296-13964-0), 4e de couverture.
  2. a b c et d Court synopsis de son ouvrage Juif berbère d'Algérie (2012) sur le site du CREAC qu'il dirige.

Lien externeModifier