Ouvrir le menu principal

Jacques Mitte de Chevrières

Jacques Mitte de Chevrières
Biographie
Naissance
Décès
Enfant
JacquesMittedeMiolans.jpg
blason

Jacques Mitte de Chevrières est un seigneur du Forez né le à Chevrières dans la Loire, et mort le dans son Château de Septème en Isère.

Il est aussi connu dans certains écrits comme étant Jacques Mitte de Miolans.

BiographieModifier

Famille[1]Modifier

Il était le fils cadet de Jean Mitte de Chevrières († 1574) et de Françoise Maréchal. Par la mort de cinq de ses frères, il devint l'aîné et l'unique héritier de la famille.

En premières noces, il épousa, en 1577, Gabrielle d'Urgel de Saint-Chamond (1547-1596), fille de Christophe de Saint-Chamond († 1580) et de Louise d'Ancézune[1]. Gabrielle était l'unique héritière de la seigneurie de Saint-Chamond. De cette union naquit :

  • Jean, Claude et Claude, tous trois morts jeunes.
  • Melchior (1586-1649). Ambassadeur de Louis XIII en 1629, lieutenant-général des armées du roi en 1633, ministre d'Etat.
  • Louis, mort jeune.
  • Gasparde (v.1587 - † 1624). Mariée fort jeune, le 24 décembre 1595, à Jean Timoléon de Beaufort, marquis de Canillac. Veuve à 17 ans, elle fut enlevée en 1604 par Claude IV de l'Aubespine (1574-1619), marquis de Châteauneuf en Berry, qui l'épousa de force. Enfin, elle se remaria le 19 décembre 1620 avec Henri de la Chastre, comte de Nançay[2].
  • Anne, mort(e) jeune.

En secondes noces, il épousa, le 26 février 1601, à Lyon, Gabrielle de Gadagne, dernière fille de Guillaume de Gadagne et de Jeanne de Sugny. De cette union, il eut :

  • Jean-François (1602-1621). Commandant d'un régiment de 1000 hommes de pied, mort au siège de Montauban, atteint pas un éclat de mine[3].
  • Marie, Claudine et Jacques, tous trois morts jeunes.

Carrière politique et militaireModifier

Sous Henri III, fut nommé capitaine de 50 hommes d'armes puis maréchal de camp des armées de sa majesté.

Il combat durant la huitième guerre de religion avec la Ligue, contre Henri IV, mais se rallie ensuite à lui après son sacre au trône de France, en 1594.

Il fut nommé conseiller d'Etat le 13 juillet 1594, lieutenant du gouverneur du Velay le 20 septembre 1595 et lieutenant général du Lyonnais le 15 février 1601.

Le 2 janvier 1599, il est promu chevalier du l'ordre du Saint-Esprit par le roi Henri IV.

Jacques Mitte fut Ambassadeur Extraordinaire pour le Roi auprès du Duc de Savoie en 1601.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Société de la Diana, Recueil de Mémoires et Documents sur le Forez, t. 9, Saint-Etienne, (lire en ligne), p.101 et suivantes
  2. Références du contrat de mariage à l'institut de France
  3. Edouard Lejeune, La saga lyonnaise des Gadagne, Lyon, Editions lyonnaises d'art et d'histoire, (ISBN 2841471535), p.108

BibliographieModifier

  • James Condamin, Histoire de Saint Chamond et de la seigneurie de Jarez, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, 1890.
  • Société de la Diana, Recueil de Mémoires et Documents sur le Forez, Tome 9, 1888.