Ouvrir le menu principal

Guillaume de Gadagne

militaire français

Guillaume de Gadagne
Image illustrative de l’article Guillaume de Gadagne
Guillaume de Gadagne en 1597

Titre Sénéchal de Lyon
Lieutenant-général pour le Lyonnais, le Forez et le Beaujolais
Autres titres Seigneur de Bouthéon, Périgneux, du Fay, de Saint-Héand et de Saint-Galmier, vicomte d'Aussone, baron de Belmont, seigneur de Verdun-sur-Doubs
Distinctions Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit
Chevalier de l'Ordre de Saint-Michel
Biographie
Dynastie Gadagne
Naissance
Lyon
Décès ,
Lyon
Père Thomas II de Gadagne (1495-1543)
Mère Peronette Berti
Conjoint Jeanne de Sugny
Enfants Lucrèce
Anne
Diane
Claude
Gaspard
Nicolas
Gabrielle
Hilaire

Guillaume de Gadagne, né le à Lyon et mort le dans cette même ville, est un militaire et noble français, issu d'une riche famille de banquiers et de commerçants originaire de Pontassieve, ville voisine de Florence, qui fut chassée d'Italie par les Médicis : les Guadagni.

BiographieModifier

Guillaume est le fils de Thomas II de Gadagne et Peronette Berti, et le petit-neveu de Thomas Ier de Gadagne, dit « le riche ».

Le 23 novembre 1561, il épousa Jeanne de Sugny (morte le 19 janvier 1601), descendante d'une vieille famille du Forez. Ils auront 3 garçons (Claude, Nicolas et Gaspard) et 5 filles (Lucrèce, Diane, Hilaire, Anne et Gabrielle (belle-mère de Melchior Mitte de Chevrières)).

Avec son frère Thomas III de Gadagne, il fut locataire puis, de 1545 à 1581, propriétaire de l'Hôtel de Gadagne (actuellement Musées Gadagne) à Lyon. Mais sa résidence principale fut le château de Bouthéon (dans l'actuel département de la Loire), qu'il acheta en 1561. Guillaume se faisait d'ailleurs appelé "Monsieur de Bothéon".

Guillaume de Gadagne fut sénéchal de Lyon (à partir 1554) et lieutenant général pour le Lyonnais, le Forez et le Beaujolais (1554-1555 puis à partir de 1588).

Le roi Henri II en fit l'un des vingt-quatre gentilshommes de sa Chambre.

Se distinguant à la Bataille de Dreux (1562), il est récompensé du collier de l'Ordre de Saint-Michel par le roi Charles IX.

En 1588, le roi Henri III le nomme Conseiller du Roi en son Conseil d'Etat. La même année, il est également élu député de la noblesse forézienne aux États généraux de 1588-1589.

Pour sa loyauté durant les Guerres de Religion, le roi Henri IV lui remit, en 1597, la croix de l'Ordre du Saint-Esprit, la plus haute distinction du royaume. En 1600, le roi lui demanda d'organiser les préparatifs pour l'arrivée à Lyon de Marie de Médicis, la future reine.

Guillaume et son épouse furent enterrés le 5 février 1601 en l'Église Notre-Dame-de-Confort à Lyon.


ArmoiriesModifier

Croix dorée et dentelée sur fond rouge.

  Blasonnement :
De gueules à la croix dentelée d'or

PostéritéModifier

A Andrézieux-Bouthéon, une rue menant au château de Bouthéon porte son nom.

BibliographieModifier

  • Édouard Lejeune, « Guillaume de Gadagne, sénéchal de Lyon : "Monsieur de Bothéon" », Bulletin de La Diana, vol. 57, no 4,‎ , p. 295-322 (lire en ligne, consulté le 19 mai 2018).
  • Édouard Lejeune, La Saga lyonnaise des Gadagne, Lyon : éd. lyonnaises d'art et d'histoire, 2004, 173 p.
  • Eugène Vial, « Notes sur Guillaume de Gadagne », Bulletin de la société littéraire, historique et archéologique de Lyon, janvier-février-mars 1909, p. 111-135. (lire en ligne sur Gallica)