Jacques Henri de Moreton de Chabrillan

général français

Jacques Henri Sébastien César de Moreton de Chabrillan
Jacques Henri de Moreton de Chabrillan

Naissance
Paris
Décès (à 40 ans)
Douai (Nord)
Origine Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1767-1793
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Famille Famille Guigues de Moreton de Chabrillan

Jacques Henri Sébastien César, comte de Moreton de Chabrillan, né le à Paris, mort le à Douai (Nord), est un général de division de la Révolution française.

BiographieModifier

États de serviceModifier

Fils du général Jacques Aimard de Moreton de Chabrillan, il entre en service comme sous-lieutenant au régiment du roi le . Il est capitaine au régiment Royal-Roussillon, puis nommé capitaine des gardes du corps de « Monsieur » en survivance de son père le [1].

 
Portrait de Madame de Moreton
comtesse de Chabrillan
, 1782
par Élisabeth Vigée Le Brun
Collection privée
Vente Heritage 2006

Le , il est fait chevalier de Saint-Louis et colonel commandant le régiment d’infanterie de La Fère [1], à la tête duquel il fait deux campagnes contre Gibraltar [2]. Il est destitué le sous le ministère Brienne, et il décide au moment de la révolution de porter son affaire devant l’Assemblée nationale, qui ne prend aucune décision [2].

En 1789, il réussit à se faire réintégrer dans les cadres de l’armée avec le grade de maréchal de camp. Après les journées des 5 et , il est l’un des députés envoyés par la commune pour féliciter l’Assemblée, et lui rendre compte de la tranquillité de la ville [2].

Il est nommé lieutenant-général le , employé comme chef d’État-major général.

Il est commandant à Douai, lorsqu’il meurt brusquement le [1],[3].

Mariage et descendanceModifier

Il épouse à Paris, paroisse Saint Sulpice, le Marie Elisabeth Olive Frotier de La Coste Messelière (1760-1807) fille de Louis Marie Joseph Frotier de La Coste Messelière, baron de Digoine, maréchal des camps et armées du Roi, commandeur de l' Ordre royal et militaire de Saint-Louis, et de Jacqueline Eléonore de Reclesne. Son portrait, peint en 1782 par Elisabeth Vigée Le Brun, est passé en vente publique en 2006 aux Etats-Unis [4]. Trois enfants sont issus de ce mariage [5]:

Pour approfondirModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Lainé 1841, p. 70
  2. a b et c de la Roque 1860, p. 179
  3. napoleon-series
  4. « Elisabeth Louise Vigée Le Brun - Portrait of Madame de Moreton, la comtesse Moreton de Chabrillan », sur Heritage Auctions, (consulté le 11 août 2019)
  5. Paul Louis Lainé, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, tome septième, Paris, l'auteur, (lire en ligne), p. 70

SourcesModifier

Pages connexesModifier