Régiment de La Fère (1661)

(Redirigé depuis Régiment de La Fère)

Régiment de La Fère
Image illustrative de l’article Régiment de La Fère (1661)
Uniforme et drapeau du régiment de La Fère en 1772

Création 1654
Dissolution 1795
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de La Fère est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1654.

Création et différentes dénominationsModifier

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

3 drapeaux dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance, « jaunes, rouges, bleux & violets par opposition, & croix blanches »[1].

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  •  : Jacob Blanquet de La Haye
  •  : François Joseph de Blanchefort, marquis de Créqui
  •  : René Armand du Mottier, marquis de La Fayette, brigadier le , †
  •  : François Morel de La Motte, chevalier de Gennes, brigadier le , †
  •  : N., comte Desmarets[note 1],[note 2].
  •  : Louis Desmoulins, marquis de Lisle, brigadier le , maréchal de camp le , †
  •  : Jean Jacques Desmoulins, chevalier de Lisle
  •  : Joachim Louis de Montaigut, marquis de Bouzols, brigadier le , maréchal de camp le , †
  •  : François Louis de Salignac, marquis de Fénelon
  •  : Christophe, marquis de Beaumont, brigadier le
  •  : Joseph Louis, vicomte de Saint-Chamans
  •  : Jacques Henri Sébastien César de Moreton, comte de Chabrillant
  •  : François Raymond, comte de Boyer
  •  : Alphonse Louis Bernard de Rey de Noinville
  •  : Don Gratio Rossi
  •  : Antoine-Joseph de Sailly

Campagnes et bataillesModifier

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[2]
Habit, collet, veste, culotte blancs, parements et revers rouges, pattes ordinaires garnies de trois boutons, autant sur la manche, quatre au revers et quatre au dessous : boutons blancs et plats, avec le no 35. Chapeau bordé d'argent.

Le 52e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 à 1794 en Corse.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le 15 mars, on sait aussi que le régiment de Sainsandoux, dont le colonel est mort de la petite vérole, a été donné à des Marais, neveu de l'évêque de Chartres, ci-devant exempt des Gardes du corps, et depuis aide de camp du maréchal de Villeroy.
  2. Le 21 juillet, au soir, il arrive un courrier du duc de Vendôme, apportant une de ses lettres du 16, par laquelle il mande au Roi que, la nuit du 15 au 16, la mine ayant fait son effet à la demi-lune, on l’avait emporté sans avoir perdu plus de quarante hommes ; qu’on y avait établi un bon logement, qui était hors d’insulte ; que le comte des Marais, colonel du régiment de la Fère, ayant voulu passer un certain endroit, malgré la sentinelle que le duc de Vendôme avait ordonné au marquis de Chémerault d’y poser pour empêcher que personne n'y passe, il avait reçu un coup de mousquet au travers du corps.

RéférencesModifier

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  2. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 7 et 8, Paris 1764 et 1778

Article connexeModifier

Lien externeModifier