Jacques-Joseph Lens

peintre néerlandais

Jacques-Joseph Lens, né à Anvers le et décédé à Saint-Josse-ten-Noode le , est un peintre belge.

Jean Jacques Lens
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Corneille Lens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Il est le frère d'André Lens.

Après avoir été apprécié à l'Académie d'Anvers, il fit de 1764 à 1768, en compagnie de son frère aîné André Lens, le voyage d'Italie que leur avait offert Charles de Lorraine.

Il commença par être l'assistant de son frère puis il s'installa à Bruxelles où il eut beaucoup de commandes.

Il entra au service de Charles-Alexandre de Lorraine en 1779.

Partisan du gouvernement légitime lors de la Révolution Brabançonne, il s'exila en Allemagne en 1789 où il resta deux années et revint ensuite dans sa patrie.

Il fut surtout peintre d'histoire et portraitiste et devint un familier des salons organisés dans les Pays-Bas autrichiens.

Il figure parmi les membres de la Société de peinture, sculpture et architecture de Bruxelles.

Il fit partie de la franc-maçonnerie et fut membre de la loge l’Heureuse Rencontre.

Quelques œuvresModifier

  • La marchande d'Amours.
  • La mort d'Abel.
  • La mort de Cléopâtre.
  • La naissance de Vénus.
  • On lui attribue aussi le portrait de l'empereur Léopold II conservé au Musée de Bruxelles.

BibliographieModifier

  • Alain Jacobs, "Jean-Jacques Lens", dans: Autour du néo-classicisme en Belgique 1770-1830, Bruxelles, 1985, pp. 401-402.
  • Richard Kerremans, "Léopold II", dans: Autour du néo-classicisme en Belgique 1770-1830, Bruxelles, 1985, p. 402.

Liens internesModifier