Jacqueline Baudot

escrimeuse française

Jacqueline Baudot
Image illustrative de l’article Jacqueline Baudot
Carrière sportive
Arme Fleuret
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Palmarès
Championnats du monde 2 1 2

Jacqueline Baudot-Boisson (lieu et date de naissance inconnus) est une escrimeuse française pratiquant le fleuret. Durant l'après-Seconde Guerre mondiale, elle fit partie de l'équipe de France de fleuret féminin championne du monde à deux reprises. Elle a aussi été médaillée de bronze en individuel.

CarrièreModifier

Jacqueline Baudot intègre l'équipe de France dès les premiers championnats du monde de l'après-guerre, en 1947. Sa carrière débute par une médaille d'argent derrière l'équipe expérimentée du Danemark. L'année suivante, en 1948, l'équipe de France reçoit la médaille de bronze mondiale dans une épreuve à nouveau dominée par les Danoises, devant l'équipe de Hongrie. Comme il n'existe pas encore d'épreuve olympique par équipes pour les femmes, chaque pays n'envoie que trois escrimeuses aux Jeux de Londres de 1948. La France préfère Renée Garilhe, Françoise Gouny et Lylian Malherbaud à Jacqueline Baudot, mais aucune de ces escrimeuses ne parvient à s'illustrer : toutes trois s'arrêtent dès le deuxième tour de poule[1].

En 1949, elle prend une revanche sur sa non-sélection en étant médaillée de bronze et meilleure française aux championnats du monde. Aucune compétition par équipes n'est organisée cette année là. Les deux saisons suivantes sont glorieuses pour l'équipe de France, titrée coup sur coup aux championnats du monde en 1950 et 1951 devant leurs rivales danoises et hongroises. Dès 1952, cependant, de nouvelles fleurettistes (Kate Bernheim et Françoise Mailliard) poussent Jacqueline Baudot vers la sortie. Elle ne participe donc pas aux Jeux d'Helsinki.

PalmarèsModifier

RéférenceModifier

  1. (en) « Fencing at the 1948 London Summer Games : Women's Foil, Individual », sur sports-reference (consulté le 3 juin 2018)