Ouvrir le menu principal
Józef Koffler
J.Koffler31.jpg
Józef Koffler en 1931.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Genre artistique

Józef Koffler (né le à Stry, alors en Autriche-Hongrie, aujourd'hui en Ukraine – mort en 1944 en Pologne), est un compositeur et pédagogue polonais. Koffler était un des principaux représentants de l'avant-garde musicale polonaise du la première moitié du XXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Józef Koffler étudie la musique de 1914 à 1916 et de 1918 à 1924 à Vienne, en Autriche. Ses professeurs sont Paul Graener et Felix Weingartner. De 1921 à 1924, il suit l'enseignement d'Arnold Schönberg. En 1923, il obtint un doctorat avec Guido Adler.

Puis entre 1928 et 1941, il enseigna à Lviv. Il obtient une chaire — plutôt inhabituelle — de composition dodécaphonique à l'académie de musique. Parmi ses élèves figure Roman Haubenstock-Ramati pour les années 1920-1923.

Koffler réalise des arrangements, comme celui pour orchestre de chambre des Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach.

En juin 1941, l'armée allemande envahit la Pologne orientale, devenue soviétique en . Koffler se cache mais est assassiné avec sa famille durant une rafle en 1944. La date exacte de sa mort reste inconnue.

Liste des œuvresModifier

  • Chanson Slave (avant 1918)
  • Deux chansons – pour soprano et piano op.1 (1917)
  • Ouverture "Hanifa" op. 2 (disparu)
  • Suite oriental op. 3 (disparu)
  • Idylle pour orchestre de chambre op. 4 (disparu)
  • Quatuor à cordes op. 5 (disparu)
  • 40 Chansons populaires polonaises op. 6 (1925)
  • Musique de ballet op. 7 (1926)
  • Musique. Quasi una sonata op. 8, pour Karol Szymanowski (1927)
  • 15 variations d'après une suite de douze tons op. 9 (1927)
  • Trio à cordes op. 10 (1928)
  • 1re symphonie op. 11 (1930)
  • Sonatine op. 12 (1930)
  • 15 variations d'après une suite de douze tons op. 9a, orchestration de opus 9 (1931)
  • Concerto pour piano op. 13 (1932)
  • Cantata l’Amour pour voix, alto, violoncelle et clarinette op.14 (1931)
  • Ballet-Oratorium Pour les danseurs, soprano et baryton solo, chœur et orchestre op. 15 (1932)
  • Divertisment (Petite sérénade) Pour hautbois, clarinette et basson op.16 (1931, disparu)
  • II Symphonie op. 17 (1933)
  • Capriccio pour violon et piano op. 18 (1936)
  • Sonata pour piano op. 19 (1935, disparu)
  • Quatuor à cordes op. 20 (1934, disparu)
  • III Symphonie op. 21 (1935)
  • Quatre poèmes for violin and piano op. 22 (1935)
  • Variations sur une valse de Johann Strauss op. 23 (1935)
  • Élaboration de chants de Noël polonais pour chœur (1934-1936) Quatre Poèmes pour chant et piano (1936, édition Maurice Senart, Paris)
  • Polonais suite pour orchestre de chambre op. 24 (1936)
  • Petite suite en fonction de"Klavierbüchlein für Anna Magdalena Bach" de Johan Sebastian Bach (environ de 1937, disparu)
  • Orchestration de "Goldberg variations" de J. S. Bach pour petit orchestre (1938)
  • Händeliana, 30 variations sur le thème de la Passacaille de George Frideric Handel|Händel (avant 1940, disparu)
  • Ouverture joyeuse op. 25 (1940, disparu)
  • IV Symphonie op.2 6 (1940)
  • Quatre morceaux pour les enfants pour piano (avant 1940)
  • Ukrainien croquis op. 27 pour quatuor à cordes (avant 1941)
  • Musique pour le drame scénique (disparu)

DiscographieModifier

  • Musique de ballet, op. 7 dans L'école de Vienne - maîtres et disciples - Steffen Schleiermacher, piano (23-25 février 2005, MDG MDG6131433) (OCLC 166400470) — avec d'autres œuvres pour piano d'Arnold Schönberg, Egon Wellesz, Hanns Eisler, Roberto Gerhard, Viktor Ullmann et Hanns Jelinek.
  • Sonatine pour piano op. 12 - Joseph Holt, piano (1997, Darkness & Light, Vol. 2, JDT 3086, 1182819)
  • Pièces pour piano I : 40 chansons folkloriques polonaises, op. 6 ; Musique quasi una sonata, op. 8 ; Sonatine, op. 12 - Sternlicht Elzbieta, piano (4-7 janvier 2005, Acte Préalable, AP0123) (OCLC 432023361)
  • Pièces pour piano II : Musique de ballet, op. 7 ; 15 variations d'après une suite de douze sons, op. 9 ; Variations sur une valse de Johann Strauss, op. 23, etc. - Sternlicht Elzbieta, piano (4-7 janvier 2005, Acte Préalable, AP0122) (OCLC 431996229)
  • Trio à cordes, op. 10 et Die Liebe, cantate, op. 14 - Barbara Hannigan, soprano ; Membre des the Ebony Band, dir. Werner Herbers (3 octobre 2009, Channel Classics) (OCLC 839041341) — avec le Quintette pour clarinette, basson, violon, violoncelle et piano de Constantin Regamey.
  • Pièces pour piano (op. 6, 8, 12 et 23) et Trio à cordes, op. 10 - Martin von der Heydt, piano ; Trio Zebra (24 novembre 2007, 21, 27-28 octobre 2014, CPO) (OCLC 980003026) — avec Spur de Johannes Schöllhorn - Österreichisches Ensemble für Neue Musik, dir. Johannes Kalitzke.

BibliographieModifier

  • Jerzy Freiheiter, Józef Koffler. Muzyka 7-8 (1936): 85-86.
  • Zygmunt Folga, Douze tons sérialisme de Józef Koffler (Dodekafonia Józefa Kofflera). Muzyka 4 (1972): 65-83.
  • Maria Zduniak, Activité de la musique de Józef Koffler dans la période éntre les guerres mondiales (Twórczość i działalność Józefa Kofflera w okresie 20-lecia międzywojennego). Zeszyty naukowe Akademii Muzycznej we Wrocławiu, (Wrocław, 1983): 37-59.
  • Leszek Mazepa, Période soviétique dans la vie et les œuvres des Józef Koffler (Okres radziecki w życiu i twórczości Józefa Kofflera). Muzyka 1 (1983): 67-100.
  • Maciej Gołąb, Douze tons sérialisme de Józef Koffler (Une contribution polonaise à l'histoire de la Dodekaphonie dans la première moitié du 20e siècle), Musik des Ostens. 10 (1986): 167-179.
  • Maciej Gołąb, Douze tons sérialisme. Études de la théorie et de composition de la première moitié du vingtième siècle (Dodekafonia. Studia nod teorią i kompozycją I polowy XX wieku. Bydgoszcz, 1987.
  • Maciej Gołąb, Créativité de Józef Koffler - Problèmes avec l'organisation de style (Das Schaff des Józef Kofflers) - Probleme einer Stilgestaltung. Verfemte Musik. Komponisten in den Diktaturen unseres Jahrhunderts. Ed. J. Braun, V. Karbusicky, H.T. Hoffmann. Frankfurt am Main, 1995, p. 205–217.
  • Józef Koffler, partition de Cantata l’Amour pour voix, alto, violoncelle et clarinette, Op. 14, PWM, Cat No: 8719, 1995, en polonais et en allemand.
  • Maciej Gołąb, Józef Koffler, Kraków: Musica Iagellonica, 1995. Anglais traduction par Maksymilian Kapelański, Marek Żebrowski et Linda Schubert, Los Angeles: Polish Music Center, 2003.
  • Maciej Gołąb, Józef Koffler et l'école de Vienne (Józef Koffler i Szkoła Wiedeńska). Muzyka 2 (1996): 3-16.
  • Iwona Linstedt, Douze tons sérialisme dans les symphonies de Józef Koffler (Dodekafonia w symfoniach Jozefa Kofflera), Muzyka 2 (1996): 17-74.
  • Iwona Lindstedt, Instrumentation et le formulaire dans les symphonies de Józef Koffler (Instrumentacja a forma w symfoniach Jozefa Kofflera). Muzyka 2 (1996): 75-130.
  • Muzyka 2 (1996). Special 100-year's anniversary issue tributed to J. Koffler
  • Leszek Mazepa, La presse de Lwów sur les interprétations et exécutions de compositions de Józef Koffler (Relacje prasy lwowskiej o wykonaniach utworów Józefa Kofflera). Muzyka 2 (1996): 139-158.
  • Musique déplacée (Displaced Music), Édition Pfau, Saargebiet, 1998, vol. 18: "Persecution and Re-discovery". Conférences-concerts de la "musica reanimata" sur les compositeurs Max Brand, Alfred Goodman, Józef Koffler et Ursual Mamlok

Voir aussiModifier

Liens externesModifier