Ouvrir le menu principal

Jérôme Delaplanche est un historien de l’art français né à Paris le .

Ses travaux sur l’art des XVIIe et XVIIIe siècles (en particulier sur Noël-Nicolas Coypel et sur Joseph Parrocel) et son approche transdisciplinaire des questions iconographiques (Ravissement[1],[2],[3], Le Désir et les dieux[4], Peindre la guerre[5]) en font un spécialiste reconnu de l’art de la période classique.

BiographieModifier

Après une première formation scientifique, Jérôme Delaplanche fait le choix de l’histoire de l’art. Diplômé de l’École du Louvre et de l’université Paris-Sorbonne[6], il est pensionnaire de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis en 2004-2005[7].

Parallèlement à son activité de chercheur et d’enseignant en histoire de l’art auprès de plusieurs institutions (École du Louvre, Université Paris-Sorbonne, Université Aix-Marseille, Institut Catholique de Paris, Institut National du Patrimoine), il est de 2008 à 2015, chargé d’études à l’Agence France-Muséums pour la période de l’art classique européen au Louvre Abu Dhabi.

Il dirige de 2015 à 2018 le département d’histoire de l’art de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis. 

Il travaille depuis juillet 2018 au Centre des Monuments Nationaux.

Publications et commissariats significatifsModifier

OuvragesModifier

  • Jérôme Delaplanche, Ravissement. Les représentations d’enlèvements amoureux dans l’art de l’Antiquité à nos jours, Paris, Citadelles & Mazenod, , 224 p. (ISBN 9782850887505).
  • Jérôme Delaplanche (dir.), 350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours, Rome, Milan, éditions Officina Libraria, (ISBN 9788899765088).
  • Jérôme Delaplanche, Un tableau n’est pas qu’une image. La reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, , 240 p. (ISBN 978-2-7535-4370-6),
  • Jérôme Delaplanche, Françoise Frontisi-Ducroux, Le Désir et les dieux, Paris, Flammarion, , 256 p. (ISBN 9782081329904). Essai introductif par Yves Bonnefoy.
  • Jérôme Delaplanche, Peindre la guerre, Paris, Nicolas Chaudun, , 192 p. (ISBN 9782350390604). En collaboration avec Axel Sanson.
  • Jérôme Delaplanche (dir.), La Collection Oulmont. Le goût de la grâce et du joli. Dessins, peintures et pastels du XVIIIe siècle, Epinal, Musée départemental d'art ancien et contemporain, 2007 p. (ISBN 9782912395108). Essai introductif, catalogue et direction de l’ouvrage.
  • Jérôme Delaplanche, Joseph Parrocel (1646-1704). La nostalgie de l'héroïsme, Paris, Arthena, , 376 p. (ISBN 9782903239350).
  • Jérôme Delaplanche, Noël-Nicolas Coypel (1690-1734), Paris, Arthena, , 168 p. (ISBN 978-2903239312).

Commissariat d'expositionsModifier

  • 350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours, Académie de France à Rome, Villa Médicis, 14 octobre 2016 – 15 janvier 2017[8].
  • L’idée et la ligne : dessins français du musée de Grenoble, XVIe-XVIIIe siècle, musée de Grenoble, 5 novembre 2011 – 12 février 2012[9].
  • Le goût de la grâce et du joli, La Collection Paul Oulmont, peinture, dessin et pastel du XVIIIe siècle, Épinal, musée départemental d’art ancien et contemporain, du 9 juin au 1er octobre 2007.
  • Joseph Parrocel dessinateur, Musée du Louvre, du 9 février au 7 mai 2007[10]. Co-commissariat avec Christophe Leribault.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier